Publicité

Vigilance orange : la tempête Karlotta apporte des vagues spectaculaires sur la côte Atlantique

Ce week-end du 10 février a été marqué par des vagues de plus de cinq mètres de haut sur la côte Atlantique en raison des grandes marées et de la tempête Karlotta.

Un magnifique (et dangereux) spectacle. La façade atlantique fait face à des vagues spectaculaires depuis samedi 10 février. Par endroits, la houle a atteint plus de cinq mètres de hauteur selon Météo France. C’est le résultat d’un trio météorologique : des vents forts de Nord-ouest, des coefficients de marée élevés, le tout couplé à l’arrivée de la tempête Karlotta venue du Royaume-Uni.

En conséquence, onze départements de la façade atlantique avaient été placés en vigilance orange vague-submersion jusqu’à ce milieu de matinée. Deux le sont encore (Ille-et-Vilaine et Manche) tandis que cinq sont en vigilance jaune (Pyrénées-Atlantiques, Landes, Gironde, Charente-Maritime et Vendée).

Par ailleurs, quatre départements du sud ouest sont en vigilance orange crue, en lien avec cette perturbation marine : les Pyrénées-Atlantiques, les Landes, la Gironde et la Charente-Maritime.

Une mer déchaînée, qui s’apaisera dimanche soir

Les habitants de la façade atlantique assistent depuis samedi au spectacle d’une mer déchaînée. Ce dimanche matin, Météo Franche relevait des vagues de 5,9 mètres de haut au Cap Ferret, et de plus de 5 mètres à Belle Île ou Pierre Noires. À Saint-Malo, la houle a balayé le front de mer, atteignant aisément la hauteur des lampadaires, en témoigne la vidéo ci-dessous.

La puissance des vagues est renforcée par la dépression Karlotta qui a créé une surcote marine. L’apport d’une pression atmosphérique basse par cette tempête engendre une élévation temporaire de la mer. Par endroits la houle a provoqué de légères inondations, notamment au Cap Breton où la mer a déferlé sur un parking en fin de journée ce samedi, comme vous pouvez le voir sur la vidéo ci-dessous.

« Le risque de submersion est plus marqué au moment de la pleine mer », rappelle Météo France, qui continue d’appeler à la vigilance ce dimanche après midi. La marée haute a eu lieu ce matin aux alentours de 5 heures à Concarneau et Saint-Jean-de-Luz, vers 8 heures pour Saint-Malo, et se produira à nouveau en fin d’après midi ou début de soirée selon les localités.

Cette nouvelle marée sera marquée par un coefficient encore plus élevée, 109 contre 107 ce dimanche matin, mais les vents de Nord-ouest se seront atténués d’ici là, réduisant considérablement le risque de submersion du littoral.

À voir également sur Le HuffPost :

Climat : janvier 2024 est le plus chaud enregistré à l’échelle mondiale, huitième mois record consécutif

Une « rivière atmosphérique » touche la France, le Pas-de-Calais encore en vigilance orange

VIDÉO - Une violente tempête fait au moins trois morts en Californie