Publicité

Il vient récupérer ses jumeaux de 4 ans après le tour de garde de son ex-femme et fait une atroce découverte

Ce jour-là, en fin d'après-midi, le père de famille s'était rendu au domicile de son ex-femme afin de récupérer ses deux fils, âgés de seulement 4 ans. Mais la scène qui l'attend, bien loin de l'accueil chaleureux que l'on pourrait imaginer, se révèle être insoutenable. Selon NBC Montana, qui a rapporté cette affaire, l'homme a découvert ses enfants sans vie, gisant dans la baignoire, noyés. Immédiatement, le père a alerté les services de secours et les forces de l'ordre, qui se sont précipités sur les lieux. Mais ils n'ont pu que constater le décès des deux petits garçons. Très rapidement, tous les soupçons se sont dirigés sur la mère des garçons, Genevieve Ellen Springer, âgée de 44 ans.

Une mère visée par une enquête pour meurtre

Ce n'est que quelques heures après le drame que Genevieve Ellen Springer a été interpellée et placée en détention dans le comté d'Union en Georgie, où elle se trouvait hospitalisée. La police la soupçonne en effet d'être responsable des meurtres de ses deux jeunes fils. Selon les premiers éléments de l'enquête, le père des jumeaux les aurait vus en vie pour la dernière fois le 26 février. Un accord temporaire concernant la garde des enfants avait été trouvé par les deux ex-conjoints le 13 février, mais le tribunal devait encore statuer sur les questions de pension alimentaire et de résidence permanente des enfants. Néanmoins, l'affaire interpelle, car Genevieve n'a visiblement aucun antécédent (...)

Lire la suite sur Closer

"Un zona à 11 ans et un ulcère à 13 ans" : comment Guillaume Canet a vécu le divorce de ses parents
Il oublie sa petite fille de 4 ans dans la voiture et n'a plus qu'à aller se rendre à la police
Prince George : son attitude sur sa dernière photo avec Kate convalescente largement analysée
Prince William : cette méfiance dont il fait l'objet et qui doit sérieusement lui taper sur les nerfs
TÉMOIGNAGE. “J’ai si souvent gagné au Loto que j’ai fait l’objet d’une enquête et me suis sentie comme une criminelle”