Publicité

Vienne: un couple retrouvé mort, la piste d'un féminicide suivi d'un suicide avancée

Une sexagénaire, employée municipale à Poitiers, a été tuée par balle lundi 15 janvier dans la Vienne, "vraisemblablement" par son époux avant un suicide de celui-ci, a annoncé le parquet, la mairie de la ville rendant hommage à une salariée "exemplaire".

Les deux corps sans vie ont été trouvés dans le jardin d'un pavillon à Nieuil-L'Espoir, au sud de Poitiers. Il s'agissait d'une employée d'un centre socio-culturel de la ville de Poitiers et de son conjoint, tous deux âgés de 60 ans et vivant ensemble à cette adresse.

"Il résulte des premiers éléments de l'enquête que l'époux aurait vraisemblablement tiré au moyen d'un fusil de chasse sur son épouse, avant de retourner l'arme contre lui et de se donner la mort", a fait savoir Cyril Lacombe, procureur de la République à Poitiers.

L'auteur était inconnu des services de la gendarmerie et de la justice, a-t-il précisé.

Des autopsies "dans la semaine"

L'enquête pour homicide volontaire a été confiée à la brigade de recherches de la compagnie de gendarmerie de Poitiers "afin de déterminer les raisons de ce passage à l'acte criminel". Des autopsies sont prévues "dans la semaine", selon le parquet.

Dans un communiqué publié mardi, la maire de Poitiers Léonore Moncond'huy a déploré les "circonstances tragiques" de ce drame, "dont les premiers éléments indiquent un féminicide par conjoint".

L'élue a adressé "ses condoléances" à la famille et aux deux enfants de la sexagénaire, saluant une employée municipale "exemplaire".

En moyenne, un féminicide survient tous les trois jours en France. Le ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti a récemment avancé le chiffre de 94 féminicides en 2023, contre 118 en 2022, une baisse accueillie avec scepticisme par les associations féministes.

Article original publié sur BFMTV.com