Une Serbe vit dans un monde à l'envers

Cette femme ne joue pas les ‘James Bond’ derrière son journal à l’envers. En fait cette Serbe de 29 ans souffre d’une rare condition neurologique qui lui fait voir, d’une certaine façon, le monde à l’envers.

Pour pouvoir lire Bojana Danilovic doit donc bel et bien retourner son journal. De même pour la télévision à la maison, et à son travail, son écran lui affiche les images à 180°.

“Je vois les personnes de manière normale, ils sont debout sur leurs pieds, pas sur leur têtes. Le problème le plus important pour moi c’est l’orientation spatiale. On m’empêche par exemple de passer le permis de conduire. J’ai eu énormément de problème à l‘école qui m’ont empêché d’avoir l‘éducation que j’aurais voulu”, explique Bojana.

Scientifiquement parlant, c’est le cerveau le responsable. Il n’interprête pas correctement les informations recueillies par les yeux.

Souffrant de ce problème depuis sa naissance, Bojana est néanmoins aujourd’hui une femme heureuse qui a su s’adapter à un monde un peu particulier au sens propre comme au figuré.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages