L’Arabie saoudite lance une coalition islamique anti-terroriste

L’Arabie saoudite a annoncé ce mardi la création d’une coalition islamique contre le terrorisme.

Elle est composée de 34 pays, du Pakistan au Tchad, en passant par la Turquie, l’Egypte ou encore la Jordanie. Pour l’heure, l’Iran et l’Irak ne se sont pas associés à cette entité.

Aucun détail n’a été donné sur le fonctionnement de cette coalition. On sait néanmoins que les opérations seront dirigées depuis un centre de commandement à Ryad.

Mohamed bin Salman, futur prince héritier et ministre saoudien de la Défense a souligné le “souci du monde islamique à combattre le terrorisme“, précisant qu’il ne s’agit pas de viser uniquement les djihadistes de l’Etat islamique, mais “tous les terroristes“.

“Aujourd’hui, de nombreux pays sont touchés par le terrorisme, par exemple le groupe Etat islamique en Syrie et en Irak. Les terroristes sévissent aussi dans le Sinaï, au Yémen, en Libye, au Mali, au Nigeria, au Pakistan, en Afghanistan. Et pour y faire face, il faut déployer de gros efforts. Et évidemment, ces efforts doivent être coordonnés“.

Actuellement l’Arabie saoudite fait partie de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis, et qui mènent des frappes aériennes contre les positions de Daesh en Syrie et en Irak.

Les pays formant la coalition islamique

Arabie saoudite

Autorité palestinienne

Bahreïn

Bangladesh

Bénin

Comores

Côte d’Ivoire

Djibouti

Égypte

Émirats arabes unis

Gabon

Guinée

Jordanie

Koweït

Liban

Libye

Malaisie

Maldives

Mali

Maroc

Mauritanie

Niger

Nigeria

Pakistan

Qatar

Sénégal

Sierra Leone

Somalie

Soudan

Tchad

Togo

Turquie

Yémen