Fusillade à l'école du Connecticut: les élèves racontent

14 décembre 2012

En quelques minutes, l‘école Sandy Hook de Newton a versé dans l’horreur. Des enfants de moins de 10 ans pris pour cible par un tireur fou, des enseignants qui essaient de mettre les élèves à l’abri dans une ambiance de panique. La police, une fois sur place qui sécurise les lieux, à la recherche d‘éventuels autres tireurs. Et puis les parents qui arrivent en catastrophe, à la recherche de leurs enfants. Chacun cherche à savoir ce qui s’est passé… Selon les témoignages, une centaine de coups de feu auraient été tirés.

“Après le rassemblement du matin, on a entendu des coups de feu, raconte une des élèves de l‘établissement. On s’est couché par terre. Notre enseignant a tout de suite fermé la porte et on s’est mis dans un coin de la pièce”.

“J‘étais en cours de gym, ajoute une autre fillette, et j’ai entendu sept grosses explosions. Les profs nous ont dit d’aller dans un coin. On s’est tous blottis là et on continuait à entendre les bruits des coups de feu”.

“On s’est tous précipité, tous les parents, raconte le père d’un des survivants. Mais on n’a pas pu accéder à l‘école. Heureusement, le bâtiment des pompiers est juste à côté. Ils ont transporté tout le monde, y compris les enfants jusque-là”.

Comment un homme équipé de plusieurs armes a-t-il pu pu ainsi entrer dans l‘établissement scolaire sans être remarqué ? C’est une des questions auxquelles les enquêteurs devront répondre.

En tout cas, cette fusillade est une des plus graves ayant jamais touché un établissement scolaire aux Etats-Unis.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages