Egypte: des violences pour célébrer les deux ans de la révolution

25 janvier 2013

Le deuxième anniversaire du soulèvement populaire en Egypte n’a pas vraiment donné lieu à des festivités. Au contraire, les opposants au pouvoir islamiste ont profité de cette occasion pour manifester leur hostilité au président Mohamed Morsi.

Comme il y a deux ans, place Tahrir, c’est avec les mêmes mots d’ordre “Pain, liberté, justice sociale” que des milliers de personnes ont réclamé une nouvelle révolution et une vraie démocratie : “C’est la poursuite des objectifs de la révolution explique le cinéaste Youssef Khaled qui était dans le cortège. Le peuple ne se reposera pas tant que ces objectifs ne seront pas réalisés et tant que le régime actuel restera en place car il ne représente pas les objectifs ni l’esprit de la révolution”.

Des incidents ont éclaté au Caire, gaz lacrymogène contre cocktail molotov pour disperser de jeunes manifestants aux abords de la présidence.

Scènes identiques à Alexandrie, la deuxième ville du pays, où manifestants et policiers se sont affrontés. Au total, plus d’une centaine de personnes ont été blessées.

La profonde crise politique et économique que traverse le pays accentue la colère des manifestants. Ils accusent le pouvoir

de reproduire un système autoritaire et socialement injuste.

La question du jour

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages