Publicité

VIDEO Sabine Paturel (Les Bêtises), un mariage en jean avec Christian : "Je n'en avais pas spécialement envie"

Sabine Paturel est en couple depuis 17 ans avec un homme dont elle refuse catégoriquement de parler. On sait seulement que son partenaire s'appelle Christian... et qu'elle l'a épousé en 2010.

Vous pouvez chercher toutes les informations que vous voulez sur la vie privée de Sabine Paturel... Vous ne risquez pas de tomber sur grand chose. C'est bien simple, la chanteuse ne dévoile rien de son intimité. C'est ainsi ! Ou presque. De passage dans l'émission Chez Jordan de Luxe le jeudi 7 décembre 2023 sur C8, la chanteuse s'est laissée aller à quelques tendres et rares confidences à propos de son cher partenaire.

Elle ne dévoilerait son identité pour rien au monde. Pourtant, Sabine Paturel a accepté de raconter le jour de son mariage. Journée qui s'est déroulée dans la plus grande discrétion. "On était trois", assure l'artiste de 58 ans. "Il y avait ma mère, quand même, et les deux témoins. Moi j'étais en jean, lui aussi. Vraiment, on y est allé pour signer un papier quoi. Je n'en avais pas spécialement envie mais j'étais très très amoureuse de mon mari. Je le suis toujours d'ailleurs. Et le fait d'être mariée, ça a été un petit plus. Une fois que ça a été fait. Mais avant je m'en foutais. On l'a fait comme ça, un peu pour la forme."

Sabine Paturel est en couple depuis 17 ans environ avec un certain Christian. Son mariage, elle l'assume, était "plus une histoire fiscale qu'autre chose". "Une histoire de paperassee, ajoute-t-elle. eJ'ai gardé mon nom, il a gardé le sien". Si elle a fait les 400 coups avec son époux, l'interprète du célèbre titre Les Bêtises - sorti en 1985 - n'a pour...

Lire la suite


À lire aussi

"J'ai perdu...", Jean-Paul (L'Amour est dans le pré) "stressé" et transformé physiquement : une vidéo choc dévoilée
"Moi, j'ai pas envie..." : Jean-Michel Tinivelli (Simon Coleman) sans enfant à 56 ans, ses confidences très franches
VIDEO Jean-Michel Maire harcelé sexuellement à l'adolescence : "Il voulait toujours que je baisse mon pantalon"