VIDÉO - Maine-et-Loire : plusieurs cyclistes touchés par des plombs tirés par un chasseur

La salve de plombs tirée par le chasseur a atteint trois cyclistes (Photo : Getty Images/Photononstop RF) (Getty Images/Photononstop RF)

Deux personnes ont notamment été touchées au niveau du casque par cette salve hasardeuse, dont la cible était apparemment une perdrix.

Un nouvel incident qui montre que la sécurité est loin d'être la priorité de certains chasseurs. Ce dimanche 23 octobre, un groupe de sept cyclistes qui effectuait une sortie en VTT du côté de Gennes-Val-de-Loire (Maine-et-Loire) s'est retrouvé pris dans le champ de tir d'un chasseur peu attentif, au détour d'un chemin rural.

"Le chasseur avait l'air de minimiser les faits"

"Ils roulaient tranquillement sur la route lorsqu’ils ont vu la perdrix s’envoler et le canon du fusil pointé en leur direction, raconte la compagne de l'un des cyclistes (et mère d'une autre membre du groupe de vététistes), citée par Ouest France. Un des amis de mon mari a même eu le réflexe de baisser sa tête. Mais trop tard, le chasseur venait de tirer un coup. Ma fille et l’ami de mon mari ont reçu un plomb dans le casque, mon mari a été touché au niveau du ventre. Le pire a été évité de peu."

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Tandis que les cyclistes abasourdis sont descendus de vélo pour aller demander des explications au tireur, l'un des membres du groupe a sorti son téléphone portable pour filmer la scène. "Ils sont allés à sa rencontre mais le chasseur avait l’air de minimiser les faits, explique la femme du vététiste touché au ventre. Il était âgé et on se demande même s’il avait la bonne réflexion et les bons réflexes pour chasser."

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Une inquiétante tendance

Les images relayées sur Twitter montrent en effet un chasseur relativement âgé, qui ne semble pas avoir conscience de ce qu'il vient de faire. Un document édifiant à l'heure où les incidents impliquant des chasseurs se multiplient, mettant de plus en plus de vies en danger semaine après semaine.

"Tous les dimanches, mon mari et ma fille entendent des coups de fusils lors de leur sortie, confirme la mère de famille citée par Ouest France. Ce n’est plus possible de rouler la peur au ventre. Il faut attendre combien de vies brisées pour que l’on prenne conscience que la chasse est dangereuse ?". Ces derniers jours, le gouvernement a bien annoncé son intention de créer un délit d'alcoolémie pour les chasseurs, mais pas sûr que cette mesure suffise à infléchir l'inquiétante tendance de ces derniers mois.

VIDÉO - Vercors : filmé, un chasseur se dit prêt à tirer à travers une route