VIDÉO - Les passagers d’un vol annulé se rebellent et bloquent un terminal à Bruxelles

Des passagers se rebellent après l'annulation de leur vol - Twitter @Africanfighter (Twitter @Africanfighter)

Depuis le matin de ce jeudi 8 décembre 2022, les passagers d’un vol entre la Belgique et le Cameroun bloquent un terminal de l’aéroport de Bruxelles. Ils sont mécontents car leur vol a été annulé à la dernière minute.

Scènes de chaos au terminal B de l’aéroport de Bruxelles. Depuis ce jeudi 8 décembre 2022, vers 7h, un groupe d’environ 200 passagers dont le vol a été annulé à la dernière minute bloque l’accès à cette jetée qui donne accès aux vols quittant l’espace Schengen, rapporte le site SudInfo.be et le journal Le Soir. Il s’agissait d’une liaison entre Douala au Cameroun et la capitale belge.

A en croire Nathalie Pierard, la porte-parole de l’aéroport de Bruxelles, c’est un problème technique qui a conduit à l’annulation du vol. “L’avion a rencontré un problème technique au-dessus de la France et a dû revenir à Brussels Airport. Ces personnes ont donc dû passer la nuit à l’aéroport”, explique-t-elle à propos de la situation. Et pour cause, la plupart des passagers sont en transit et ils n’ont pas de visa pour entrer sur le territoire belge, ils ne peuvent donc pas être conduits dans un hôtel.

Aucune réponse de la compagnie

Ainsi, ce jeudi matin, quand ils apprennent qu’ils ne pourront probablement pas partir le jour-même, ils décident d’agir. Afin de faire entendre leur colère au personnel de Brussels Airlines, ils ont donc bloqué l’accès au terminal B. La compagnie aérienne a toutefois fait savoir que les perturbations dues à cette initiative sont limitées. Elle a en effet mis en place un système de navettes pour conduire les passagers des autres vols jusqu'à leurs appareils en contournant le blocage. Un système chronophage mais efficace.

Quant aux passagers du Bruxelles-Douala, ils sont toujours coincés dans l’aéroport sans possibilité de s’envoler ou de sortir de l’espace international. À l’heure où sont écrites ces lignes, ils n’ont toujours pas eu de réponse claire de la compagnie aérienne.

Ce contenu peut également vous intéresser