Publicité

VIDEO Caroline Roux entourée de "bombes" à l'antenne : la concurrence intéressée et prête à tout pour les lui piquer

Invitée de "C médiatique", dimanche 28 janvier, Caroline Roux a dévoilé quelques secrets autour de son émission "C dans l'air". La journaliste en a notamment dit plus sur "la guerre" déclarée avec les programmes concurrents...

Depuis 2016, Caroline Roux incarne le rendez-vous quotidien C dans l'air sur France 5. Après avoir d'abord été le joker d'Yves Calvi, la journaliste de 51 ans s'est vue pleinement confier les commandes et ainsi, chaque jour dès 17h30, elle anime des débats autour de l'actualité brûlante en France ou à l'étranger. Le format reste le même et Caroline Roux, qui est toujours très fashion quitte à s'attirer des critiques, s'entoure de quatre invités pour discuter.

Il s'agit très souvent d'experts, dont certains sont devenus récurrents. A tel point qu'ils ont fini par taper dans l'oeil d'autres programmes. Et Caroline Roux ne peut que regretter de se les faire chiper, encore plus lorsqu'il s'agit des femmes selon elle. "C'est la guerre ! C'est les meilleurs, c'est des bombes atomiques, vous pouvez les interroger sur tout. Et évidemment, qu'est-ce qui se passe ? Mes petits camarades de la concurrence regardent C dans l'air et disent 'Ah, elle est très bien, c'est une femme, elle est jeune, elle est belle, et en plus c'est une bombe, et elle est hyper bonne à l'antenne', donc on nous les pique", a-t-elle révélé dans C Médiatique dimanche 28 janvier.

Les experts de Caroline Roux "payés" par la concurrence

Pour amadouer les intervenants de Caroline Roux, ses rivaux sont même prêts à mettre la main au porte-monnaie. "Certains les payent, certains leur donnent des piges", a expliqué la compagne de Laurent...

Lire la suite


À lire aussi

Meurtre de James Bulger à 2 ans : son tueur, 10 ans à l'époque, prêt à sortir de prison ? "C'est un bombe à retardement"
Disparition de Mélodie à Marseille : son corps a été retrouvé, un homme en garde à vue a avoué le meurtre
Caroline Roux à la tête d'une famille recomposée de 4 enfants : ce jour très risqué où elle a eu peur de leur faire "honte"