Publicité

VIDEO Babette de Rozières abusée enfant : ces conditions indicibles dans lesquelles elle s'en est rendue compte, un déclic à 50 ans

La cheffe Babette de Rozières était l'invitée de Faustine Bollaert dans "Ça commence aujourd'hui", ce lundi 25 mars sur France 2. Elle est revenue sur le viol qu'elle a subi quand elle était petite, un traumatisme qui était enfoui et dont elle a pris conscience dans d'horribles cironstances.

Dans son autobiographie intitulée Toujours se relever, la cheffe Babette de Rozières, connue grâce à l'émission C à vous, se confiait sans fard sur son enfance difficile, et notamment sur ce viol qu'elle a subie enfant, alors qu'elle n'avait que cinq ans. Le fautif : un ami d'enfance de sa mère, un certain Tesseyre. "Il me prenait sur ses genoux et me faisait asseoir sur son sexe. J'étais une toute petite fille d'à peine cinq ans. Tesseyre profitait de ces moments pour me caresser et m'enfonçait son doigt dans le sexe. J'avais mal, très mal, et jamais je n'ai osé le dire, pas même à ma grand-mère, j'avais trop peur. Et la scène s'est répétée à chaque fois qu'il me voyait", écrivait-elle.

Aujourd'hui, ce lundi 25 mars 2024, Babette de Rozières a expliqué sur le plateau de Ça commence aujourd'hui que cette expérience traumatisante, elle s'en est rendue compte que bien plus tard, à l'âge de 50 ans : "Un jour, je me lève, je vois des choses incroyables. Je me suis dit 'c'est pas possible'. J'ai appelé ma fille. Je me suis refait toute la scène. J'ai eu les douleurs." C'est alors qu'elle constate que son premier mari, violent avec elle et qui l'accusait de ne pas être véritablement vierge au moment de leur mariage comme elle le lui avait dit, "avait raison".

Babette de Rozières fière de la libération de la parole

Les conséquences ont alors été terribles...

Lire la suite


À lire aussi

Meurtre de James Bulger à 2 ans : son tueur, 10 ans à l'époque, prêt à sortir de prison ? "C'est un bombe à retardement"
Hugues Aufray inconsolable face à la mort de sa petite fille : elle a succombé à 40 ans à une triste maladie
VIDEO "Je ne sais pas ce qui est le plus vexant" : Jarry face à une photo de lui datant d'il y a plus de 10 ans, il a bien changé