Vidéo. Pourquoi notre cerveau a du mal à lâcher la bride malgré le déconfinement

·1 min de lecture

Après l’allégement des mesures sanitaires dans de nombreux pays, notre cerveau réapprend à s’adapter à d’anciennes situations, qui, étrangement, peuvent nous sembler nouvelles.

Le soleil pointe le bout de son nez, les cinémas affichent complet, les terrasses rouvrent. On respire enfin l’air de la vie d’avant. Mais si beaucoup se réjouissent à l’idée de retrouver leur routine habituelle, certaines personnes gardent encore quelques séquelles liées à la pandémie. “Est-ce raisonnable de voir autant de monde ?”, “S’attabler en terrasse, c’est vraiment sans risque ?”, “Dedans ou dehors ?Des questions qui nous reviennent sans cesse en tête, alors qu’on ne se les posait pas avant.

Dans cette vidéo, le Wall Street Journal s’intéresse à la manière dont notre cerveau traite ces informations. Le quotidien américain se met dans la peau d’une jeune femme de 40 ans prénommée Mia. Vaccinée et en bonne santé, elle profite d’un barbecue entre amis dans un jardin lorsqu’il commence subitement à pleuvoir. Tous se précipitent à l’intérieur et Mia doit choisir : rester ou rentrer ?

Lorsque nous sommes confronté à un dilemme, plusieurs parties de notre cerveau s’activent pour nous permettre de prendre une décision rapide : le cortex préfrontal, le complexe amygdalien et le striatum dorsal. Dans chacune de ces régions cérébrales, il y a des millions de neurones. Tous créent de petits signaux électriques qui transmettent des informations d’une partie à l’autre du cerveau.

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles