Vidéo. L’interpellation musclée d’un militaire noir en Virginie relance le débat sur les violences policières

Courrier international (Paris)
·2 min de lecture

En décembre 2020, deux policiers avaient braqué leur arme sur le lieutenant de seconde classe Caron Nazario, arrêté pour un problème de plaques d’immatriculation sur son véhicule. Ils l’avaient ensuite arrosé de gaz au poivre. Plusieurs enquêtes ont été lancées.

La vidéo tourne depuis plusieurs jours sur les réseaux sociaux. On y voit le lieutenant de seconde classe Caron Nazario, un homme latino et africain-américain de 27 ans, dans sa voiture arrêtée en bord de route à Windsor, en Virginie. Deux policiers braquent leurs armes sur lui, tandis que le militaire garde les mains en l’air, en signe d’apaisement. Face à son refus de quitter son véhicule, l’un des agents l’asperge à plusieurs reprises de gaz au poivre. Ce dernier a depuis été licencié.

Ces images, filmées en décembre 2020 par les caméras de la police et par Caron Nazario lui-même (voir la vidéo ci-dessous), ont provoqué une vague d’indignation aux États-Unis, alors que le procès du policier blanc accusé d’avoir tué George Floyd est en cours. Elles font aussi écho à la mort du jeune Africain-Américain Daunte Wright, tué le 11 avril par une policière lors d’un contrôle de routine. Caron Nazario a quant à lui porté plainte pour usage excessif de la force.

Le procureur général de Virginie Mark R. Herring s’est saisi de l’affaire en début de semaine, relate le Washington Post. “Il a annoncé [le 12 avril] l’ouverture d’une vaste enquête pour violation des droits civiques à l’encontre des forces de police impliquées dans l’arrestation violente d’un officier noir de l’armée américaine.” La ville de Windsor a quant à elle déclaré qu’une enquête avait été lancée par la police de Virginie.

Des militants demandent une

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :