Vidéo. L’affaire GameStop expliquée avec Tetris

Le Temps (Lausanne)
·2 min de lecture

Si le bras de fer entre les géants de Wall Street et les boursicoteurs en herbe de Reddit a captivé le monde entier, les mécanismes qui ont permis à des amateurs de faire trembler de grands fonds spéculatifs sont complexes. Pour les comprendre, le journal Le Temps propose cette mise en situation concrète de figurines.

Un raid organisé par des apprentis traders, des géants de la bourse américaine en déroute, un “Robin des bois” de la finance qui retourne sa veste sous la pression des investisseurs… La bataille boursière qui s’est jouée fin janvier à Wall Street a tout du scénario de blockbuster. Si bien que deux projets d’adaptation sont déjà sur les rails à Hollywood.

“Mais avez-vous vraiment compris les mécanismes financiers qui sous-tendent cette bataille ?” interroge le journal Le Temps. À l’aide de figurines et d’exemples concrets, le quotidien suisse propose un décryptage, étape par étape, de l’affaire GameStop.

Le schéma classique en finance consiste à acheter une action et à “attendre que son prix augmente pour la revendre et se faire une marge”, explique le titre. Mais certains investisseurs pratiquent la vente à découvert, aussi appelée “shorting”, c’est-à-dire qu’ils s’intéressent, à l’inverse, aux actions dont le cours baisse.

Le journaliste du Temps prend l’exemple du jeu Tetris : au lieu de l’acheter, il décide de “l’emprunter pour un certain laps de temps”. On dit qu’il est alors considéré comme “short”, c’est-à-dire qu’il “doit un jeu Tetris à quelqu’un”. Dans l’objectif de gagner de l’argent, il revend immédiatement ce jeu – même s’il ne lui appartient pas et qu’il l’a seulement emprunté. Il empoche alors 15 francs suisses. Et quelques mois plus tard, lorsque le prix du jeu a baissé, il le rachète à 7 francs, avant de le rendre à la personne qui

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :