Publicité

"Vidée", "dévastée" : une star des Marseillais annonce être atteinte d’un cancer du sein agressif et dévoile son crâne rasé

Une nouvelle qui a tout bousculé… Le 8 février 2024, Éloïse Appelle apprenait être atteinte d’un cancer du sein agressif. Sur Instagram, c’est en légende d’une série de photos où l’on peut voir son compagnon lui raser le crâne que la jeune femme a indiqué : "Par où commencer pour vous parler de ces dernières semaines… Il m’a fallu un peu de temps avant d’accepter la situation et de pouvoir vous partager ce que je ressens ! Le 8 février 2024, un mois pile après avoir soufflé ma 26ème bougies, on me diagnostique un cancer du sein agressif…" Encore sous le choc, celle qui a été révélée dans les Marseillais en 2020 a indiqué se sentir "vidée" et "dévastée". "J’ai eu peur, mais en même temps, je ne me suis jamais sentie aussi vivante que ces dernières semaines. Je vivais au travers de mes rêves, mes projets et mes objectifs, j’en avais oublié de profiter de l’instant présent alors malgré tout la vie et ce cancer sont venus me rappeler l’importance du mot : VIVRE !", a-t-elle écrit.

Éloïse Appelle : "J’ai confiance en la vie et l’univers"

Si chaque chimiothérapie est une sensation "désagréable et dévastatrice", la candidate de télé-réalité veux traverser tout ça avec le sourire. "J’ai confiance en la vie et l’univers, si je vis ça aujourd’hui, c’est qu’il doit y avoir une bonne raison !", a-t-elle assuré. "Je tenais tout particulièrement à te remercier mon amour Anthony, sans ton soutien tout serait (...)

Lire la suite sur Closer

“Le syndrome de la femme noire” : Cyril Hanouna règle ses comptes avec Aya Nakamura, Gilles Verdez monte au créneau
Pierre Garnier (Star Academy) : un succès de courte durée ? “Un coup médiatique même si…”, cet avis très cash
“Moi, je n’ai pas vu…” : énorme pique sur Gérard Depardieu en pleine cérémonie des Oscars, la salle pliée de rire
Un bébé enlevé en pleine nuit, les détails sont bouleversants
Disparition d'Erwan, 18 ans, dans les Deux-Sèvres : "On pourrait tomber...", les mots lourds de sens de son demi-frère