Publicité

Les victoires du parti de Modi “donnent le ton pour les élections de 2024”

“Grosse victoire du Premier ministre Modi dans la ceinture hindiphone”, annonce The Economic Times. Sa formation, Bharatiya Janata Party (BJP), a remporté trois élections régionales, dans les États à majorité hindiphone du Rajasthan (dans le nord-ouest), du Chhattisgarh et du Madhya Pradesh (dans le centre du pays). Un seul des quatre États renouvelant son assemblée locale en novembre n’a pas plébiscité le parti nationaliste hindou au pouvoir.

Ce succès électoral “donne le ton pour les élections qui permettront en 2024 de renouveler la Lok Sabha [la chambre basse du Parlement indien]”, analyse le journal de New Delhi sur son direct consacré aux conséquences politiques des scrutins. Il est d’autant plus remarquable qu’en 2018 le parti nationaliste hindou avait perdu le Rajasthan et le Chhattisgarh, deux États à majorité hindoue passés aux mains du parti du Congrès, actuellement dans l’opposition sur le plan national.

Cette année, “le BJP ne s’est pas tourné vers les personnalités politiques locales et a préféré laisser les rênes de la campagne électorale au Premier ministre, Narendra Modi”, analyse le quotidien économique. Le dirigeant nationaliste hindou a sillonné le pays pendant des semaines en amont de ces élections, convainquant surtout les femmes, les jeunes et les classes populaires, à coups de programmes d’aides gouvernementales à destination des plus fragiles.

“Bonne gouvernance”

Sur le réseau social X, Narendra Modi s’est félicité des bons résultats de son parti. “Les résultats dans les États du Chhattisgarh, du Madhya Pradesh et du Rajasthan montrent que le peuple indien est fermement attaché à la bonne gouvernance et au développement [du pays] ”, a-t-il déclaré, tandis que Rahul Gandhi, figure de l’opposition et arrière-petit-fils de Nehru, estimait que la “bataille idéologique” était loin d’être terminée.

“Seule consolation pour le parti du Congrès : il a remporté le Telangana [dans le sud-est du pays], où il pourra gouverner”, précise The Economic Times. Il y a six mois, le parti d’opposition avait par ailleurs remporté le Karnataka, un autre État du Sud. Pour le titre de New Delhi, “cette nouvelle victoire dans le Telangana donne au Congrès un ancrage important au sud du massif des Vindhya”.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :