Viande de cheval : une réunion de crise convoquée à Bercy

Alors que les retraits des rayons de plats surgelés à la viande de cheval en lieu et place de boeuf se sont multipliés dimanche, le gouvernement français a convoqué lundi 11 les professionnels de la filière pour étudier l'affaire.

Pour l'instant, seuls trois pays ont procédé à des retraits de produits, la France, le Royaume-Uni et la Suède, l'enquête des autorités françaises n'ayant pas encore permis de savoir où tous les produits frauduleux ont été vendus.

La ministre de la Santé Marisol Touraine a estimé dimanche qu'on était "manifestement face à ce qui ressemble à une fraude de grande ampleur qui traverse l'ensemble de l'Europe et qui avait pour objectif de faire gagner de l'argent a certaines entreprises".

Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a de son côté réclamé des "sanctions dures". "Non seulement il faut une enquête mais il faut des sanctions", a déclaré Laurent Fabius interrogé sur BFMTV sur une éventuelle enquête au niveau européen.

Retraits multiples

Presque toutes les principales enseignes de distribution françaises ont procédé à des retraits, qu'ils soient de marque Findus, première société concernée, ou de marque de distributeurs.

Il s'agit de lasagnes, cannellonis ou spaghettis bolognaise, moussaka, hachis parmentier, vendus dans les magasins Auchan, Casino, Carrefour, Système U, Cora, Monoprix, Picard.

Les groupes implantés à l'étranger n'ont pas tous précisé s'il y avait aussi des retraits hors de France.

Comigel, PME basée à Metz, a fabriqué les produits en cause pour plusieurs enseignes, soit sous marque Findus, soit sous marque de distributeurs. Comigel tout comme Findus (...)style="line-height: 1.5em;">style="line-height: 1.5em;"> Lire la suite sur Le Nouvel Observateur

Viande de cheval : une réunion de crise convoquée à Bercy

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.