Publicité

VI Nations: les joueurs supplémentaires, plus sparring partners que sélectionnables

C'est une valse que l'on va observer trois fois pendant le Tournoi des Six Nations 2024. Ce jeudi 25 janvier, le 22 février (avant l'Italie) et le 7 mars (avant le Pays-de-Galles), le chassé-croisé entre six joueurs libérés par Fabien Galthié pour rejoindre leur club et six autres joueurs appelés pour faire le nombre lors des entraînements à haute intensité prévus ces jours-là.

Mercredi, les Toulonnais Melvyn Jaminet, Esteban Abadie et Matthias Halagahu, Gaëtan Barlot (Castres), Alexandre Roumat (Toulouse) et Emilien Gailleton (Pau) ont quitté Marcoussis, relâchés par le staff tricolore pour préparer leurs matchs respectifs en club. En contrepartie, cinq joueurs (au lieu de six prévus) ont rejoint les Bleus pour leur permettre de s'entraîner en conditions ce jeudi.

Les champions du monde U20 Lenni Nouchi, Théo Attissogbé, et Posolo Tuilagi, ainsi que l'arrière parisien Léo Barré et le troisième ligne du Racing 92 Maxime Baudonne sont les nouveaux arrivants. De jeunes pépites qui pourraient devenir les "ovnis" de Fabien Galthié pendant le Tournoi ?

Des joueurs que Galthié n'a pas l'habitude de voir

Peu probable, nous explique-t-on à la FFR, même si rien n'empêche règlementairement de les sélectionner. "Sauf cas très exceptionnel comme un joueur blessé, ils ne devraient pas être appelés pour les matchs." Il s'agit de joueurs que Fabien Galthié n'a pas l'habitude de voir et qui sont plutôt loin dans le "ranking" du staff (le sélectionneur et ses adjoints suivent 150 joueurs sélectionnables et tiennent un classement à chaque poste).

L'idée est donc plus de leur permettre d'entrer dans le système de l'équipe de France que de les appeler pour disputer les rencontres des Six Nations. Le staff des Bleus établit une liste des joueurs supplémentaires en début de semaine pour le jeudi. "Une pré-liste fournie le lundi et qui peut-être affinée. On veut limiter l'impact pour les clubs".

Dans la convention FFR-LNR renégociée en fin d'année pour la mise à disposition des internationaux français. Fabien Galthié ne peut pas appeler des joueurs supplémentaires dans les quatre clubs qui donnent déjà le plus grand nombre d'internationaux. Et seul un joueur supplémentaire peut être appelé par club.

Article original publié sur RMC Sport