Publicité

“Je veux qu’on voie, je veux qu’on sache” : Christine Angot revient sur l’impensable dans son premier film

DR
DR

Si c’est par les mots que l’écrivaine Christine Angot a choisi dans un premier temps de raconter son histoire et l’inceste dont elle a été victime, c’est aujourd’hui par les images qu’elle se livre dans un documentaire poignant intitulé Une famille.

Dans ce film à découvrir dès aujourd’hui au cinéma, elle est amenée à se rendre à Strasbourg pour des raisons professionnelles à l’occasion de la sortie de son nouveau livre Le Voyage dans l’Est. Ce n’est pas un lieu ordinaire pour elle, mais une ville marquée par les souvenirs et un véritable drame familial : c’est là qu’a vécu son père jusqu’à sa mort en 1999, et c’est dans cette même ville qu’elle l’a rencontré pour la première fois à treize ans, avant qu’il ne commence à la violer.

“Je veux qu’il y ait la même vérité que dans un livre”

La veuve de son père vit toujours sur place, et Christine Angot, accompagnée d’une caméra, décide de frapper à sa porte. Après des années de silence, place au dialogue. “Je veux savoir l’histoire qu’elle se raconte, comment est son visage quand elle prononce les phrases. Comment elle vit confrontée à quelqu’un qui lui dit : il s’est passé ça. Et qui lui pose des questions. Je veux connaître l’histoire que se racontent les gens quand on leur dit ce qui est, ce qui a été, ce qui s’est passé…” confie l’écrivaine pour expliquer sa démarche.

Lire la suite sur AlloCiné