Publicité

Que veut vraiment dire HPI (haut potentiel intellectuel) et quels sont les signes qui ne trompent pas ?

Dans l'imaginaire collectif, une personne HPI est perçue comme étant supérieure intellectuellement. On l'appelle aussi "zèbre", terme qui souligne la nature exceptionnelle du surdoué. Pour le vérifier, un test de QI (quotient intellectuel) permet de révéler des aptitudes intellectuelles bien au-dessus de la moyenne. Cet indicateur du rapport de l'âge mental à l'âge réel est fréquemment utilisé pour identifier les HPI. On se rappelle tous d'une Marie ou d'un William, à l'école, auxquels leurs parents - convaincus que leur enfant est précoce et surdoué - ont fait passer le test. Avec parfois des déceptions parentales à la clé.

Car, si on parle régulièrement des enfants à haut potentiel intellectuel, beaucoup d’adultes découvrent sur le tard qu’ils le sont ! Pourtant un HPI, enfant ou adulte, a besoin de mettre un mot sur sa manière singulière de regarder le monde. À la fin du test psychométrique du WAIS 4 réalisé chez un psychologue, le terme "surdoué" est posé lorsque la personne obtient un résultat au-delà de 130, rejoignant le club très sélect des 2,28 % de la population. Une nouvelle version du Wechsler Adult Intelligence Scale devrait d'ailleurs voir le jour en 2025. Il permettra de mesurer de façon plus précise la douance intellectuelle, terme officiel de l'expression "surdoué".

Toutefois, la fatigue, le stress, la prise de certains médicaments peuvent être une entrave au bon déroulement de l'examen WAIS 4. Il arrive donc, dans de rares cas, que certains HPI obtiennent un (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Qu'est ce que le "syndrome de l'escargot", cette peur du monde extérieur ?
Plan cul, coup d’un soir... Les avantages et les inconvénients du sexe occasionnel
Fatigue intellectuelle : que faire quand on est dans un brouillard mental ?
Les douches trop chaudes peuvent être risquées pour notre santé
Qu’est-ce que la pantophobie, ou lorsque tout est source d’angoisse ?