Publicité

Qui veut être mon associé ? (M6) : "On a travaillé main dans la main", Redha Belal et Alain Chaix nous expliquent en quoi Skincasts va changer la vie des patients

Pouvez-vous vous présenter ?

Alain Chaix (AC) : Je suis Alain Chaix. À la base j'ai une formation en tant qu'ingénieur, donc j'ai travaillé beaucoup dans le monde de l'industrie et de la formation et j'ai toujours été passionné par la tech, la high-tech et par l'innovation. Ça m'a conduit, pendant la période de la crise sanitaire, à toucher au médical avec Reda et c'est comme ça que l'aventure a commencé en 2020.

Redha Belal (RB) : Je suis Redha Belal. Je suis chirurgien orthopédiste et chef de service à l'hôpital d'Arles pour la chirurgie orthopédique et pour le pôle médico-sportif. C'est un service de rééducation assez novateur dans la mesure où on prend en charge des sportifs et aussi des sujets plus âgés qui ont notamment des prothèses, et on les rééduque sur les mêmes appareils et dans les mêmes sites. Je suis chirurgien dans la fonction publique, je suis un assez jeune chef de service et je crois même que j'ai été parmi les plus jeunes en France. J'ai toujours essayé de chercher comment on peut améliorer ou en tout cas rajeunir les services publics français, toujours en cherchant des projets novateurs. Comme l'a dit Alain, je vois "ce qui ne va pas" dans le domaine de la santé, donc j'ai des idées en me disant : "Tiens, ça serait bien qu'on puisse plutôt faire comme ça". Et c'est à ce moment-là que les ingénieurs, c'est à dire ses équipes, me disent : "Voilà, actuellement, ce que l'on est en mesure de proposer". Et c'est comme ça qu'on innove. C'est à dire que moi, je pars d'un constat, d'une faiblesse, d'un problème, d'une aberration, comme c'est le cas pour les plâtres, et de leur dire : "Mais attendez, comment ça se fait qu'on ne peut pas trouver une solution alternative ?".

inread : Qui veut être mon associé ? (M6) : "On fait les choses avec le cœur", Victor Habchy du "Guide ultime" nous en dit plus sur ce projet

Pouvez-vous me présenter en quelques mots votre projet ?

RB : L'idée, c'est qu'il est complètement ubuesque en France, et c'est partout pareil dans le monde, dans le domaine de la chirurgie orthopédique, qu'on puisse ...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi