Publicité

Verdict implacable, Landreau a relevé le défi d’une séance de penalties contre le papa d’un internaute

Dix ans après l’arrêt de sa carrière, Mickaël Landreau a rechaussé les gants. Enfin, pas tout à fait. L’ancien gardien du FC Nantes avait répondu la semaine dernière à l’appel d’un internaute cherchant un "gardien de Ligue 1/Ligue 2" pour défier son père sur une séance de cinq penalties. "Il (le père de l’internaute, NDLR) est persuadé depuis 10 ans que c’est impossible de rater un péno et que les joueurs pros sont nuls, je voudrais lui donner une leçon"¸ avait-il écrit sur X. "Il n’a jamais fait de foot de sa vie et il dit que même en chaussures de sécurité il met les cinq pénos. Par pitié si quelqu’un connaît un gardien pro. Si ça peut rassurer, il est vraiment zéro."

Un échec cuisant mais... un avis inchangé

Quelques jours plus tard, l’ancien gardien de l’équipe de France avait accepté de "relever le challenge". Et il a tenu parole. Canal+, où Landreau est consultant, a filmé la rencontre entre l’internaute, son père et l’ancien joueur au centre d’entraînement du Paris FC (où Landreau a été adjoint de Frédéric Hantz en 2016). Tout sourire, le prénommé Jean-Pierre, sexagénaire, a chaussé les chaussures de sécurité pour se mesurer à Landreau.

S’il s’était venu du survêtement du Paris FC, Landreau n’avait même pas pris la peine d’enfiler des gants pour l’occasion. Après deux tirs croisés sur lesquels Landreau s’est couché sans trop de difficultés, Jean-Pierre a alors enchaîné trois frappes plein axe pour conclure un 0/5 face à celui qui était un grand spécialiste de l’exercice lors de sa carrière. Cela n’a pas enlevé le sourire du tireur inexpérimenté. "Je pensais vraiment en mettre un quand même", a-t-il confié après la séance.

Cela n’a pas fait évoluer pour autant sa profonde conviction. A-t-il changé d’avis sur la facilité de tirer un penalty? "Pas trop", a-t-il rétorqué en rappelant les conditions désavantageuses dans lesquelles il s’est plié à l’exercice: "Attendez, 62 ans, avec des chaussures de sécurité!" "Ce n’est pas ce qu’il y a de plus compliqué dans le foot, je ne pense pas", a-t-il conclu à l’issue de ce moment très sympathique.

Article original publié sur RMC Sport