Publicité

Ventes de Champagne : les producteurs de champagne ont écoulé moins de bouteilles en 2023

Les expéditions totales de champagne en 2023 se sont élevées à 299 millions de bouteilles, soit 8,2% de moins qu'en 2022, a indiqué le comité Champagne, qui regroupe producteurs et négociants, dans un communiqué de presse. Pour autant, les professionnels ne s'en inquiètent pas : leur stratégie est de «monter en gamme», c'est-à-dire de commercialiser les bulles plus cher, quitte à en vendre mois.

«Malgré la baisse des volumes, la montée en gamme des cuvées, surtout à l'exportation, a permis à l'appellation de maintenir son chiffre d'affaires au-dessus de 6 milliards d'euros», un montant dépassé pour la première fois en 2022, souligne le comité. «Le marché national souffre davantage que les marchés d'exportation de l'inflation qui a pesé sur les budgets des ménages tout au long de l'année», précise-t-il.

En 2020, la pandémie de Covid-19 avait fait reculer les ventes à quelque 245 millions de bouteilles, puis en 2021 elles étaient remontées à 320 millions, avant d'atteindre 326 millions en 2022. Désormais, l'export représente «plus de 57% des ventes totales, contre 45% il y a dix ans», constate le comité. Cité dans le communiqué, le président du syndicat général des vignerons, coprésident du comité Champagne, Maxime Toubart, se félicite de ce «retour à la normale».

«Le champagne est une appellation d'origine produite sur une aire délimitée et répondant à des règles strictes qui ne permettent pas de soutenir durablement une forte croissance en volume», remarque-t-il. David Châtillon, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Prix alimentaires : bonne nouvelle en vue pour vos courses au supermarché
Dans cette ville d'Eure-et-Loir, la facture énergétique a été multipliée par deux en 2023
Prix alimentaires : les Français n'ont jamais autant dépensé en drive qu'en 2023
Auchan, Carrefour, Leclerc : rappel massif de centaines de dindes potentiellement contaminées à la listeria
Il n'y aura pas de gel sur le tarif réglementé de l'électricité, selon Bruno Le Maire