Le Venezuela accueille sur son sol les “jeux militaires” russes

PHOTO MAXIM SHEMETOV/REUTERS

En pleine guerre en Ukraine, le Venezuela a décidé d’accueillir pour la première fois sur son sol plusieurs épreuves de ces jeux militaires. La présence en Amérique du sud de francs-tireurs, d’artilleurs et d’unités antiaériennes de 13 pays parfois conciliants avec la Russie constitue un “défi” pour les États-Unis, selon le “Panam Post”.

La guerre en Ukraine a-t-elle vraiment isolé la Russie du reste des acteurs internationaux ? La réponse à cette question paraît chaque jour moins évidente, tant les alliances entre anciens pays “parias” semblent se renforcer malgré les sanctions occidentales qui ont longtemps étouffé leurs économies.

Lundi 15 août, le Venezuela de Nicolás Maduro a inauguré pour la première fois sur son sol les “Jeux militaires internationaux” ou “Army Games”, organisés par la Russie depuis 2015 et auxquels participent des pays comme l’Iran, la Chine ou Cuba. D’après le média Venezuela News, le ministre vénézuélien de la Défense, Vladimir Padrino Lopez, a déclaré depuis la ville de Barquisimeto, dans l’état de Lara (centre ouest) :

“Nous embrassons toutes les nations qui sont venues au Venezuela pour concourir de bonne manière dans le cadre de ces jeux internationaux […] Plutôt que de démontrer des prouesses militaires, le but et l’esprit de ces jeux sont d’unir les cultures et les peuples.”

Alors que les 36 épreuves de ces jeux se déroulent dans plusieurs pays, le Venezuela accueille le concours de francs-tireurs pour ouvrir le bal. Treize nations sont engagées : Azerbaïdjan, Algérie, Arménie, Biélorussie, Venezuela, Vietnam, Iran, Inde, Kazakhstan, Chine, Russie, Arabie saoudite et Ouzbékistan. Les épreuves vont du concours d’artillerie à celui d’unités antiaériennes en passant par le biathlon de chars…

“À moins de 2 000 kilomètres du territoire américain”

Un véritable “défi envers les États-Unis” lorsque des troupes russes débarquent pour s’exercer militairement “à moins de 2 000 kilomètres du territoire américain”, d’après le Panam Post, un média en ligne marqué à droite, spécialiste sur l’Amérique Latine.

Il est vrai que la délégation russe a été reçue en grande pompe pour ces jeux militaires, alors que l’invasion russe de l’Ukraine, condamnée par l’Occident, se poursuit en Europe.

Un acte éminemment symbolique, selon Panam Post :

“Jusqu’à présent, des exercices militaires multinationaux n’avaient été menés que par les États-Unis sur le continent, ce qui fait du déploiement de forces russes, chinoises et iraniennes une première dans la région”.

[...] Lire la suite sur Courrier international

VIDÉO - Wladimir Klitschko : "La Russie de Poutine a montré son vrai visage. Le monde entier l’a vu"

Sur le même sujet :