Publicité

“Venez me chercher !” : la petite Hind, dont l’appel au secours avait ému le monde, retrouvée morte à Gaza

Le 29 janvier, dans l’après-midi, sept des membres de la famille Hamada décident de fuir en voiture les combats qui font rage dans le quartier de Tel Al-Hawa, dans le sud de la ville de Gaza. Mais le véhicule essuie des tirs durant leur fuite. Quasiment tous ses occupants meurent sur le coup, sauf Layan Hamada, 15 ans, et sa cousine Hind Rajab, 6 ans.

En apprenant la nouvelle, un autre membre de la famille, Mohammed, qui vit à Francfort, en Allemagne, tente de joindre l’un des occupants du véhicule et réussit à avoir la jeune Layan, raconte-t-il au quotidien britannique The Guardian.

“Layan m’a dit […] qu’ils étaient tous morts. Elle m’a dit que les soldats israéliens leur tiraient dessus, et que les chars se rapprochaient d’elles.”

Layan et Mohammed sont également entrés en contact avec le centre d’appels du Croissant-Rouge palestinien. C’est sans doute avec le centre de secours que Layan a eu l’un de ses derniers appels.

“Je crois que c’est moi ou le Croissant-Rouge qui avons été les derniers à lui parler. […] Quelques minutes plus tard, j’ai pu les joindre, mais, cette fois, c’est Hind qui a répondu et m’a dit que Layan était décédée”, poursuit Mohammed.

“Viens me sauver”

“Prise au piège dans la voiture”, avec les corps de ses proches, elle est désormais la seule membre de la famille encore vivante. Ses appels au secours sont poignants. “S’il te plaît, viens nous sauver. Viens me sauver”, implore-t-elle Mohammed. “Je pleurais littéralement parce que je ne pouvais rien faire”, confie-t-il au Guardian. La petite fille adresse des messages similaires aux secouristes.

Mohammed finit par perdre le contact avec la petite. Le Croissant-Rouge, aussi, ainsi qu’avec les deux secouristes qui ont été envoyés sur les lieux vers 18 heures.

Les jours suivants, sur ses réseaux sociaux, le Croissant-Rouge palestinien mobilise l’opinion publique sur le sort de la petite Hind et de ses deux secouristes.

Ils étaient portés disparus jusqu’à samedi 10 février. Les corps sans vie de Hind, de Layan et des autres passagers ont été retrouvés à l’intérieur de la voiture. Ceux des deux secouristes, et leur ambulance calcinée, eux, ont été retrouvés à quelques mètres de là.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :