Publicité

"Venez me chercher": à Gaza, la mystérieuse disparition d'une petite fille de 6 ans

Depuis le 29 janvier, une petite fille de 6 ans, Hind, et deux membres du Croissant-Rouge palestinien partis la secourir sont portés disparus dans la bande de Gaza. Hind est restée des heures coincée dans une voiture, ses proches morts à ses côtés.

"208 heures de silence." Le Croissant-Rouge palestinien (PRCS) en appelle à la communauté internationale, ce mercredi 7 février, pour savoir ce qu'est devenue Hind Rajab, une petite fille de 6 ans portée disparue dans la bande de Gaza, et de deux de ses employés partis à sa recherche.

Lundi 29 janvier, Hind se trouvait dans une voiture avec son oncle, sa tante et leurs quatre enfants, détaille CNN. Ils tentaient de fuir les forces israéliennes dans le quartier de Tel al-Hawa, mais se sont retrouvés face à des chars, qui ont semble-t-il ouvert le feu.

Alerté en début d'après-midi, le Croissant-rouge palestinien tente de joindre les occupants du véhicule. Une cousine d'Hind, Layan âgée de 15 ans, répond, d'après les enregistrements rendus publics par l'organisation humanitaire.

"Ils nous tirent dessus. Le tank est à côté de nous", s'exclame l'adolescente, paniquée depuis la voiture dans laquelle elle se cache.

Coincée des heures dans le véhicule

De là, des tirs se font entendre, des cris de détresse, puis plus rien. L'ambulancier au téléphone essaie de lui parler, mais il n'obtient aucune réponse. La communication est coupée.

Le Croissant-Rouge palestinien explique avoir réitéré l'appel et être tombé cette fois sur Hind, la seule survivante.

"Viens me chercher. Veux-tu venir? J'ai si peur, viens s’il te plaît", peut-on entendre dans un des enregistrements.

La petite fille âgée de 6 ans reste coincée dans le véhicule pendant de longues heures suppliant les secours de venir l'évacuer. "On est restées au téléphone avec elle (...) Elle répétait inlassablement venez me chercher, envoyez quelqu'un pour me chercher' (...) Elle me disait 'il commence à faire noire, j'ai peur du noir'", raconte Rana Al-Faqueh, coordinatrice de la réponse du PRCS à CNN.

"Elle avait peur, elle était terrifiée et elle était blessée au dos, à la main et au pied", assure son grand-père, Baha Hamada, à l'AFP.

Elle explique que sa collègue de l'équipe de soutien psychologique tentait d'apaiser la petite fille en attendant qu'une ambulance puisse être envoyée sur place.

"Vers 18 heures, nos équipes ont atteint la zone où Hind était coincée à l'intérieur du véhicule qui avait été abattu près de la station-service Fares à Gaza", précise le Croissant-Rouge palestinien sur X (ex-Twitter).

Avant d'ajouter: "Depuis, nous avons perdu le contact avec l’équipe et, pour l’instant, nous ne savons pas si nos équipes ont réussi à atteindre la jeune fille".

"Nous avons besoin de réponses"

"Nous avons besoin de savoir ce qui leur est arrivé, ont-ils réussi à sauver Hind? Ont-ils été arrêtés? Ont-ils survécu? Nous avons besoin de réponses", martèle la porte-parole de l'organisation humanitaire, Nebal Farsakh, dans une vidéo diffusée sur X.

"Nous voulons savoir ce qui lui est arrivé, quoi qu'il en soit", explique son grand-père. "Je ne peux l'imaginer au milieu des corps, sans boire ni manger et dans le froid extrême. Les chiens et les chats mangent les cadavres."

"Je demande au monde entier de me ramener ma fille. Hind est trop jeune pour subir cela", supplie sa mère, en larmes, au micro de CNN.

Contactée par CNN, l'armée israélienne a déclaré ne pas être "au courant de l'incident décrit" et a dit "enquêter sur la question".

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - 7 octobre: Macron rend hommage aux victimes du "plus grand massacre antisémite de notre siècle"