Vendredi saint: Le pape évoque la honte de l'Eglise et des hommes

Le pape François a demandé pardon à Dieu à l'occasion du Vendredi saint pour les scandales qui secouent l'Eglise catholique et pour la "honte" d'une humanité devenue insensible aux morts annoncées chaque jour. /Photo prise le 14 avril 2017/REUTERS/Alessandro Bianchi

ROME (Reuters) - Le pape François a demandé pardon à Dieu à l'occasion du Vendredi saint pour les scandales qui secouent l'Eglise catholique et pour la "honte" d'une humanité devenue insensible aux morts annoncées chaque jour.

Le pape a présidé le traditionnel service du Chemin de croix auquel ont assisté quelque 20.000 personnes, protégé par un dispositif important sécurité après les récents attentats en Europe.

Faisant apparemment référence aux affaires d'abus sexuels au sein de l'église, François a demandé pardon en évoquant la "honte pour toutes les fois où nous, évêques, prêtres, frères et religieuses ont offensé et blessé ton corps, l'Eglise".

Le chef de l'Eglise catholique a également évoqué la honte, que chacun devrait ressentir, pour "le sang innocent des femmes, des enfants, des migrants répandu quotidiennement" et pour le sort de ceux qui sont persécutés en raison de leur origine, de leur statut social ou de leurs croyances religieuses.

Jorge Mario Bergoglio doit se rendre à la fin du mois en Egypte où les chrétiens coptes sont régulièrement visés par des actes de violence. Deux attentats dimanche dernier à Tanta et Alexandrie ont fait des dizaines de morts.

Le souverain pontife a évoqué "la honte pour toutes les scènes de dévastation, de destruction et de gens qui se noient, qui sont devenues l'ordinaire de nos vies".

En ce Vendredi saint, plus de 2.000 migrants qui tentaient d'atteindre l'Europe ont été récupérés en Méditerranée. Plus de 650 sont morts ou ont disparu en essayant de traverser la mer sur des canots pneumatiques cette année.

Le pape a exprimé l'espoir que "la bonne volonté triomphe malgré son apparente défaite".

François dira la messe samedi pour la veillée pascale à la Basilique Saint-Pierre de Rome et dimanche, pour Pâques, jour le plus important du calendrier liturgique chrétien, il lira son message "Urbi et Orbi" ("A la ville et au monde") sur la place Saint-Pierre.

(Philip Pullella; Danielle Rouquié pour le service français)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages