Variant Delta, pass sanitaire, voyages... Ce qu'il faut retenir des précisions de Gabriel Attal

·3 min de lecture
Gabriel Attal, le 13 juillet 2021 à l'Elysée - BFMTV
Gabriel Attal, le 13 juillet 2021 à l'Elysée - BFMTV

Après les grandes lignes, les modalités de nouvelles mesures destinées à limiter la progression du variant Delta dans l'Hexagone se précise. À l'issue du Conseil des ministres ce mardi, Gabriel Attal est revenu sur les annonces d'Emmanuel Macron la veille, lors de son allocution télévisée. Quatrième vague, pass sanitaire, voyages à l'étranger... Voici les principales précisions du porte-parole du gouvernement.

• Le variant Delta représente désormais 60% des contaminations

"La quatrième vague pourrait avoir commencé, ce n'est plus un risque, c'est une réalité", a déclaré Gabriel Attal, évoquant la progression du taux d'incidence, à la fois au niveau national - +60% en une semaine - mais aussi dans certaines régions comme l'Occitanie. Cette hausse des contaminations est notamment porté par le variant Delta, plus contagieux, qui représente désormais 60% des cas confirmés.

• Les enfants et les salariés bénéficeront de "souplesse" dans l'application du pass sanitaire

Gabriel Attal est revenu sur l'extension du pass sanitaire - dès le 21 juillet pour certains lieux, notamment culturels, puis "début août" pour les bars, les restaurants ou les transports en commun sur de longues distances. Le porte-parole du gouvernement a toutefois promis de la "souplesse" pour les enfants et adolescents à partir de l'âge de 12 ans, qui ne sont éligibles à la vaccination que depuis le 15 juin dernier.

"Hors de question de leur imposer à eux et à leur famille un été infernable à cause du pass sanitaire", a promis Gabriel Attal.

Le porte-parole du gouvernement a également promis cette même "souplesse" pour les salariés des lieux où le pass sanitaire sera exigé, car "un certain nombre d'entre eux n'ont pas encore leur schéma vaccinal complet". Les Français de l'étranger bénéficieront aussi de cette mansuétude, dont les modalités précises restent à définir.

• Le gouvernement écarte toute obligation vaccinale des policiers

Interrogé sur l'absence de vaccination obligatoire pour les forces de l'ordre, Gabriel Attal a expliqué que celle-ci ne s'appliquait "que pour les professionnels qui sont au contact au quotidien des personnes fragiles ou âgées, susceptibles de contracter une forme grave de la maladie".

Sont concernés pour les personnels soignants et non soignants des hôpitaux, cliniques, Ehpad et maisons de retraite, les professionnels et bénévoles auprès des personnes âgées, y compris à domicile, ainsi que les pompiers ou les ambulanciers.

• La France place la Tunisie sur sa liste rouge

En raison de la "dégradation sanitaire" en Tunisie, la France va placer le pays sur sa liste rouge. Concrètement, cela veut dire que les personnes n'ayant pas "un schéma vaccinal complet" ne pourront ni s'y rendre ou en revenir sans un motif impérieux, précise Gabriel attal. Un test négatif de moins de 48 heures sera exigé pour les voyageurs arrivant sur le territoire, et un isolement de 10 jours sera obligatoire à l'arrivée.

Ce classement sur la liste rouge sera effectif à compter du 16 juillet, a appris BFMTV.

• Les Français peuvent continuer à se rendre en Espagne et au Portugal

L'Espagne et le Portugal où l'épidémie repart aussi ne sont pas placés à ce stade sur la liste des pays à risque. Il n’est pas question d’interdire aux Français d’aller en vacances en Espagne et au Portugal", a déclaré le porte-parole du gouvernement. Il y a quelques jours, le secrétaire d'État aux Affaires européennes Clément Beaune avait pourtant déconseiller aux Français qui n'avaient pas encore réservé leur séjour de s'y rendre, avant de rétropédaler.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles