Publicité

Comment Varane a recadré Cristiano Ronaldo à son arrivée au Real Madrid

Passé par le Real Madrid entre 2011 et 2021, Raphaël Varane évolue depuis à Manchester United. En 10 ans du côté de la Casa Blanca, le défenseur central français a tout vécu. Dans un entretien à Canal+, il raconte ses débuts aux côtés de Cristiano Ronaldo au Real avec une anecdote assez savoureuse.

"Sur le terrain, il faut se faire respecter"

Arrivé en 2011 au Real Madrid, Raphaël Varane a débarqué chez les Merengue deux ans après un certain Cristiano Ronaldo. Le Portugais aurait pu intimider l'international français à son arrivée mais ce dernier a su se faire respecter.

"C'est vrai ce qu'on raconte avec Cristiano Ronaldo qui t'appelle Varane et toi tu lui réponds 'Moi c'est Rapha'?", demande Olivier Dacourt. Une anecdote confirmé par l'actuel défenseur de Manchester United. "Oui c'est vrai, je pense que sur le terrain il n'y a pas de timidité à avoir. Je suis quelqu'un d'assez réservé en dehors mais sur le terrain il faut se faire sa place et se faire respecter", répond le champion du monde.

"Les jours avant la Ligue des champions, l'entraînement, c'est pas le même"

S'il y a bien un club où la Ligue des champions est plus importante que tout, c'est le Real Madrid. Raphaël Varane a vécu dans ce contexte de pression: "La Ligue des champions c'est la montée d'adrénaline, c'est les grands matchs, c'est le grand défi. Tu passes au révélateur, c'est à dire que ta saison elle est bonne ou elle ne l'est pas. C'est un match couperet. Tu passes ou tu sors."

"Les jours avant la Ligue des Champions, l'entraînement c'est pas le même. L'intensité, la tension nerveuse, la concentration, tout est multiplié."

"C'est le défi des grandes équipes, réussir à gagner le week-end en mettant moins d'énergie sur le terrain. L'énergie, tu ne peux pas la mettre trois jours avant à fond et trois jours après à fond, tu ne peux pas faire un marathon tous les jours. J'ai eu des périodes où on jouait Clasico, Ligue des champions, clasico, en une semaine tu as l'impression d'avoir vécu une vie", conclut-il.

Article original publié sur RMC Sport