Publicité

Var : un évêque placé sous tutelle par le pape François va former des enseignants à la laïcité

Monseigneur Dominique Rey, évêque connu pour son conservatisme et pour être un soutien de Marion Marechal, va « sensibiliser » les prof des écoles catholiques à la laïcité.  (Photo de Mrg Dominique Rey prise en 2006)
ERIC ESTRADE / AFP Monseigneur Dominique Rey, évêque connu pour son conservatisme et pour être un soutien de Marion Marechal, va « sensibiliser » les prof des écoles catholiques à la laïcité. (Photo de Mrg Dominique Rey prise en 2006)

LAÏCITE - Apprendre la laïcité… avec un évêque ultra-conservateur. Les enseignants et personnels des établissements scolaires sous contrat du diocèse du Var vont avoir droit à un cours un peu particulier : le 13 mars au Zénith de Toulon, Mgr Dominique Rey, évêque connu pour son conservatisme et pour être un soutien de Marion Maréchal, va les « sensibiliser » à la laïcité, dévoile Libération ce mercredi 31 janvier. D’autres formateurs seront également présents.

Interrogé par France 3, l’évêque de Fréjus-Toulon a démenti le caractère obligatoire de la formation, comme l’écrivait le quotidien. « Personne n’impose rien, c’est facultatif », assure-t-il. Dominique Rey explique avoir été invité à s’exprimer sur « sur la vision chrétienne de la laïcité », mais « non pas tant comme évêque de Fréjus-Toulon que comme auteur d’un ouvrage, “Le Temps des laïcs” ».

Un évêque ultra-conservateur mis sous tutelle par le pape

Dominique Rey, 71 ans, est considéré comme l’un des évêques les plus conservateurs de France et s’est trouvé au cœur d’une crise telle que le pape avait diligenté un audit avant de statuer sur son avenir.

Ce promoteur d’un catholicisme remusclé était critiqué au sein de l’Église pour son style qui a pu s’inspirer de pasteurs évangéliques américains. Sa politique d’accueil de communautés nouvelles faisait également débat, visant les traditionalistes et adeptes de la messe en latin par exemple, et d’autres charismatiques, venant en particulier d’Amérique latine.

Sur un registre politique, il avait, en 2015, invité Marion Maréchal, alors au Rassemblement national, à un débat organisé par l’évêché avec des personnalités politiques d’autre bord.

Un événement financé sans aucune subvention, selon le diocèse

Les écoles catholiques du département sont sous tutelle du diocèse du Var pour toutes les questions qui ne sont pas liées à l’enseignement. Xavier Pion, le directeur diocésain de l’enseignement catholique du département, assure à Libération que l’événement est « entièrement financé par la direction diocésaine sur ses fonds propres, il n’y a aucune subvention ». Les enseignants volontaires y participeront sur leur temps de travail.

Joint par France 3 Côte d’Azur, le rectorat n’a pas caché sa surprise, expliquant avoir découvert l’évènement dans les médias. « Nous allons immédiatement prendre contact avec l’autorité diocésaine pour obtenir des précisions sur son objet et son lien avec la formation des enseignants des établissements concernés, a assuré le rectorat. Nous sommes évidemment très attentifs au respect des valeurs de la République dans le cadre des formations dispensées aux enseignants affectés dans des établissements privés sous contrat. »

À voir également sur Le HuffPost :

École Stanislas : Pécresse s’explique après le vote d’une subvention

École Stanislas à Paris : deux associations, dont Stop-Homophobie, portent plainte contre l’établissement