Vandalisme artistique : Rachida Dati veut créer une nouvelle sanction pénale pour les militants

La ministre de la Culture a pris la parole, samedi, à la suite d'un incident au musée d'Orsay où une œuvre de Claude Monet a été visée par une activiste écologiste.  - Credit:Jacques Witt/Sipa
La ministre de la Culture a pris la parole, samedi, à la suite d'un incident au musée d'Orsay où une œuvre de Claude Monet a été visée par une activiste écologiste. - Credit:Jacques Witt/Sipa

De la soupe sur Les Tournesols de Van Gogh, Les Meules de Monet aspergées de purée… Des actes militants en constante augmentation. La ministre de la Culture, Rachida Dati, a réagi après une action menée le samedi 1er juin par une militante du collectif Riposte alimentaire, au musée d'Orsay à Paris, visant Les Coquelicots de Claude Monet. Une jeune femme a collé sur la célèbre peinture à l'huile, achevée en 1873 et représentant un paysage impressionniste fleuri, un poster adhésif représentant une vision d'apocalypse.

« Cette destruction de l'Art par des délinquants ne peut en rien être justifiée. Elle doit cesser ! », a condamné fermement la ministre de la Culture sur X, quelques heures après l'interpellation de la militante. « Encore une fois, une institution culturelle et une œuvre d'art sont prises pour cibles par des iconoclastes », a poursuivi la ministre, ajoutant avoir « saisi le ministre de la Justice pour une politique pénale adaptée à cette nouvelle forme de délinquance qui s'attaque à l'aspect le plus noble de notre cohésion : la culture ! ».

❌ Encore une fois, une institution culturelle. et une œuvre d’art sont prises pour cibles par des iconoclastes : le tableau "les Coquelicots" de Claude Monet au @MuseeOrsay !

Cette destruction de l’Art par des délinquants ne peut en rien être justifiée. Elle doit cesser !

J… pic.twitter.com/TLisdXujM6

— Rachida Dati ن (@datirachida) June 1, 2024

Intensification des actions

Riposte alimentaire, ancienneme [...] Lire la suite