Quelle est la valeur nutritionnelle des repas Crous à 1 euro ?

·2 min de lecture

Suite à l’extension du repas à 1 euro pour tous les étudiants et étudiantes, des photos de plateau-repas peu fournis circulent sur les réseaux sociaux. Que valent vraiment ces formules Crous composées d’un plat et d’un dessert ? On fait le point avec Anne-Laure Laratte, diététicienne.

Depuis le 22 janvier 2021, les restaurants universitaires sont tenus de mettre à disposition, pour tous les étudiants et étudiantes, des menus "complets et équilibrés" à 1 euro. Pourtant, depuis plusieurs jours, des étudiants témoignent, sur les réseaux sociaux, de la dégradation récente des repas qui leur sont proposés, photos à l’appui.

Une petite bouteille d’eau, une boîte de pâtes, une compote… et c’est tout

Certains plateaux repas partagés sur les réseaux sociaux sont pour le moins préoccupants : boîte de pâtes à moitié remplie, sandwich garni à l’emmental… Et ce, alors que le gouvernement promettaient "des repas complets pour tous". Anne-Laure Laratte, diététicienne, nous éclaire : "Pour couvrir tous les besoins, un repas équilibré doit être composé a minima d'un apport en protéines (viande, œuf, poisson, légumineuses), d'un apport en féculents, d'un fruit et d’environ un laitage (yaourt, fromage notamment)".

Les menus à 1 euro proposés dans certains restaurants universitaires semblent alors bien frugaux, puisqu’ils sont constitués d’un plat, d’une petite bouteille d’eau, et d’un dessert au choix parmi des compotes, des yaourts et des fruits (voir photo plus bas). Anne-Laure Laratte commente cette formule : "Tout d’abord, on voit que les étudiants doivent choisir entre le fruit ou la compote ou le yaourt. Choisir entre le groupe des produits laitiers et des fruits n'est pas optimal : ces deux groupes n'apportent pas les mêmes nutriments, ils sont complémentaires et non remplaçables par l'un ou l'autre. Tous les groupes alimentaires ne sont donc pas présents dans ce repas proposé. Quant aux légumes, ils sont peu présents et quand ils le sont, c’est le plus souvent sous forme transformée."

Menu Crous à 1 euro. Aurélien Druot

"Les besoins journaliers moyens d'une femme sont de 2.000 calories, ceux d'un homme de 2.500 calories"

Au-delà de leur équilibre nutritif, ces photos de repas semblent à première vue peu rassasiantes : "Les besoins journaliers moyens d'une[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi