Valérie Pécresse se dit "prête à être la première femme présidente de la République"

·1 min de lecture

La présidente de la région Île-de-France, qui entame un tour de France après l'annonce de sa candidature à l'élection présidentielle, a de nouveau plaidé en faveur de la primaire de la droite et du centre pour désigner une candidature unique.

Pas une fausse candidature, ni même un manifeste pour occuper le second rôle. Si Valérie Pécresse candidate pour la présidentielle, c'est bel et bien pour accéder à l'Élysée. Et elle est déterminée à le faire entendre.

"Les femmes qui jouent les seconds rôles, c'est terminé!", estime la présidente de la région Île-de-France. "Dans la France d'aujourd'hui, je suis prête à être la première femme présidente de la République", a-t-elle déclaré ce vendredi lors de son premier déplacement depuis l'annonce de sa candidature la veille.

"Personne n'est légitime à se proclamer seul capitaine"

Interrogée sur le risque d'une division de la droite avec une possible candidature de Xavier Bertrand hors du cadre de la primaire, Valérie Pécresse considère qu'il faut "un capitaine pour cette équipe, et ce capitaine, ce sont les Français qui doivent le choisir".

"Personne n'est légitime à se proclamer seul capitaine, donc il y aura un choix et ce choix peut se faire grâce à la primaire ouverte de la droite et du centre", a ajouté la présidente du mouvement Soyons Libres!

Quatre autres prétendants de la droite, à savoir Laurent Wauquiez, Bruno Retailleau, Philippe Juvin et Michel Barnier, ont également plaidé cette semaine pour "une candidature unique" de la droite et du centre".

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles