Publicité

"Je vais partir seule..." : comment Roselyne Bachelot s'est "vue mourir" du Covid

Roselyne Bachelot a eu très peur. En mars 2021, celle qui était alors ministre de la Culture a contracté le Covid-19. Placée sous oxygène, elle avait même été transférée en réanimation. "Je tenais à remercier tous ceux qui m'ont envoyé des messages chaleureux, ils me touchent et me portent ! Je suis prise en charge par des soignants exceptionnels et bénéficie désormais d'une oxygénothérapie renforcée. Prenez bien soin de vous et de vos proches, Roselyne", écrivait-elle à l'époque. Tirée d'affaire après quelques semaines d'hospitalisation, l'ancienne ministre d'Emmanuel Macron garde un très mauvais souvenir de cette période durant laquelle elle a cru mourir. "Je me suis vue mourir un soir alors que j'étais en soins intensifs", s'est-elle rappelée dans les colonnes de Paris Match, en kiosques ce jeudi 5 janvier.

"Autour de vous, il n'y a que des gens en scaphandre. La famille n'a pas le droit de venir. Vous n'êtes plus dans le monde des hommes. J'ai pensé : 'je vais partir seule'", a ajouté Roselyne Bachelot. Atteinte d'une forme sévère du Covid-19, l'ancienne ministre de la Culture s'en est sortie grâce aux médecins mais aussi à son état d'esprit combatif. "J'ai eu un sursaut. Je me suis dit : 'Dis donc, Roselyne, tu ne vas pas laisser tomber !' L'orgueil, ça aide parfois", a-t-elle plaisanté auprès de nos confrères. Le 12 mai 2021, Roselyne Bachelot était l'invitée du 7-9 de Léa Salamé et Nicolas Demorand sur France Inter où elle a (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Brigitte Macron : ce mensonge qu'elle a raconté à Bernard Tapie à la demande de son fils Stéphane
Vladimir Poutine : accusé de détournements de fonds, l'un de ses proches disparaît mystérieusement
Vladimir Poutine malade ? Le président russe annule un deuxième voyage et alimente les rumeurs
Vladimir Poutine : ces médicaments anticancéreux hallucinogènes qui l'auraient poussé à envahir l'Ukraine
Vladimir Poutine : ces médicaments anticancéreux hallucinogènes qui l'auraient poussé à envahir l'Ukraine