"Je vais mourir sous cette chaleur" : Athènes confrontée à une nouvelle canicule

·2 min de lecture

Au premier jour d'une nouvelle vague de chaleur qui devrait atteindre son pic lundi, avec des températures de 42 à 44 degrés attendues, habitants d'Athènes et touristes tentent de s'adapter.

Sur la place du parlement à Athènes, les Evzones paradent sous leurs bérets rouges et une chaleur étouffante. La sueur perlant sur leur front, ils répètent inlassablement leur chorégraphie jeudi, au premier jour d'une nouvelle canicule, devant une poignée de touristes impressionnés.

"Ils sont incroyables mais ils doivent souffrir", lance Jim Grace, un Irlandais, qui, une bouteille d'eau à la main, observe les gardes présidentiels, sous le soleil brûlant. "On s'adapte", renchérit sa femme Esther Grace, "on boit beaucoup d'eau et on met de la crème solaire".

Au premier jour d'une nouvelle vague de chaleur qui devrait atteindre son pic lundi, avec des températures de 42 à 44 degrés attendues, habitants de la capitale et touristes tentent de s'adapter.

Le soleil s'écrase sur le marbre de la place Monasteraki. Alexandra Holarou traîne péniblement sa charrette pleine de confiseries au milieu des touristes essayant casquettes et chapeaux de paille.

A lire :Un incendie détruit le nord d'Athènes

"Je vais mourir sous cette chaleur", se lamente-t-elle. La commerçante de 60 ans au visage rougi installe un parasol mais "les options pour se protéger ne sont pas nombreuses", assure-t-elle. "Pénible, très pénible de travailler dans ces conditions", résume Alexandra Holarou.

De fait, l'Institut météorologique qualifie ce nouvel épisode de "dangereux", compte tenu de sa probable durée et d'un faible écart entre les températures maximales et les minimales.

Au coeur d'Athènes, les passants rasent les murs à la recherche d'ombre et de l'air climatisé qui s'échappe des commerces. Les terrasses des cafés servent d'oasis où brumisateurs et ventilateurs tournent à plein régime.

"On n'était pas vraiment préparés", confesse Nicolas Deshayes. "On(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles