Publicité

« Pas de Vagues », le film avec François Civil sur le harcèlement scolaire, dévoile sa bande-annonce

CINÉMA - Après avoir triomphé au box-office avec son rôle de d’Artagnan dans les deux volets des Trois Mousquetaires, François Civil est déjà de retour avec Pas de Vagues. Inspiré de faits réels, ce long-métrage de Teddy Lussi-Modeste qui sortira le 27 mars, a dévoilé sa bande-annonce ce mardi 13 février, comme vous pouvez le voir en tête d’article.

Dans le film, l’acteur de 34 ans incarne Julien, un professeur de français apprécié par ses élèves et dont l’existence est violemment bouleversée lorsqu’il se retrouve accusé de harcèlement par l’une d’entre elles. Confronté aux menaces de mort du frère aîné de l’adolescente et aux rumeurs propagées par les camarades de celle-ci, Julien se tourne alors vers ses pairs et sa hiérarchie, espérant trouver réconfort et soutien. Hélas, il se heurte à une politique assumée : « pas de vagues », soit la volonté de maintenir le calme et d’éviter tout scandale.

Inspiré par la vie du réalisateur

Pour son film, coécrit avec Audrey Diwan (L’Événement), Teddy Lussi-Modeste s’est profondément inspiré de sa propre expérience d’enseignant. Ayant lui-même été accusé à tort de harcèlement alors qu’il était professeur dans un collège d’Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, il a dû se battre afin de prouver son innocence.

« Mon film est un cri. Et ce cri porte en lui l’espoir. Il reste des hommes et des femmes qui sont passionnés par la transmission - moi-même, malgré les défis, je ne peux me résoudre à renoncer à mon rôle d’enseignant. Je suis trop reconnaissant envers l’école pour tout ce qu’elle m’a apporté », a-t-il expliqué au cours de la promotion du film. « Pour déconstruire les discours de haine qui traversent notre société, nous avons plus que jamais besoin que cette transmission entre les professeurs et les élèves se fasse. »

Outre François Civil, le casting du film comprend l’humoriste Fadily Camara, connue pour son rôle dans la série En Place sur Netflix ainsi que le comédien Shaïn Boumedine, vu dans Mektoub, My Love : Intermezzo.

À voir également sur Le HuffPost :

Cinéma en 2024 : voici les 10 films qu’on attend avec le plus d’impatience (et leur date de sortie)

Sur Netflix, l’interview désastreuse du prince Andrew a droit à son adaptation en film