Vaccins contre le Covid-19 : que sait-on de la préparation de la France face au défi logistique?

·1 min de lecture

Et de deux. Après Pfizer la semaine dernière, la société de biotechnologie américaine Moderna a annoncé lundi que son vaccin était efficace à plus de 90%. Selon une analyse préliminaire des tout premiers cas, le risque de tomber malade du Covid-19 a été réduit de 94,5% entre le groupe placebo et le groupe vacciné. L'étude n'a pas encore été revue par une publication scientifique indépendante. 90 participants du groupe placebo ont attrapé le Covid-19, contre 5 dans le groupe vacciné. Autre bonne nouvelle, aucun malade grave du Covid-19 n'a été enregistré parmi les personnes vaccinées, contre 11 dans le groupe placebo.

En raison de l'explosion de la pandémie aux Etats-Unis, Moderna espère avoir assez de données pour soumettre son innovation à l'approbation des agences sanitaires américaines et européennes avant la fin du mois de novembre. Avant une possible autorisation de mise sur le marché avant la fin de l'année 2020. Ce vaccin, et plus encore celui de Pfizer et BioNTech, implique d'importantes questions logistiques. Quelles sont-elles et que fait la France pour se préparer à l'arrivée de ces vaccins*?

Comment gérer la logistique?

Une logistique compliquée à gérer. Le vaccin de Pfizer, basé sur une technologie utilisant de l'ARN messager, doit être stocké à très basse température. Il doit être gardé à environ -80°C, une température bien plus basse que les congélateurs standards, et qui a forcé le groupe à développer des containers spécifiques, remplis de glace sèche, pour ex...


Lire la suite sur LeJDD