Pénurie de main-d’œuvre : le couac des vacances ?

Les vacances menacées par la pénurie de main-d’œuvre ? (lepoint.fr)
Le Covid-19 a fait évoluer les mentalités des travailleurs : 10 % des salariés de l'hôtellerie-restauration ont quitté le secteur. (Photo d'illustration)
Le Covid-19 a fait évoluer les mentalités des travailleurs : 10 % des salariés de l'hôtellerie-restauration ont quitté le secteur. (Photo d'illustration)

Marlène* rêvait depuis des mois de ce séjour en famille au Club Med, les doigts de pied en éventail sous le soleil de la côte ouest française, à siroter des cocktails au bord de la piscine pendant que les « GO » s'occupent de distraire les enfants. Mission réussie, malgré quelques déconvenues. Restaurant fermé, nettoyage des chambres irrégulier, personnel débordé… Si le séjour était globalement agréable pour la famille parisienne, elle a trouvé la prestation pas vraiment au niveau du prix. Et elle n'est pas la seule. Sur Internet, les avis laissés ces dernières semaines dépeignent pour beaucoup la même situation et en pointent la cause : un manque criant de personnel.

« Il se peut que, ponctuellement, on ait des difficultés », reconnaît Stéphane Durand, vice-président DRH Europe, Moyen-Orient et Afrique au Club Med, qui indique que les 35 clubs de France doivent recruter près de 3 000 personnes en 2022. Et comme tout le secteur de l'hôtellerie-restauration, le géant français des villages vacances se heurte de plein fouet à un manque de main-d'œuvre. Une pénurie mal venue, alors qu'après deux ans de pandémie, les clients reviennent plus nombreux que jamais.

À LIRE AUSSILes Français et le travail : enquête sur un bouleversement

10 % des salariés envolés

La saison approche et les patrons tremblent : entre 250 000 et 300 000 postes seraient à pourvoir, selon les représentants du secteur. « Cette pénurie existait avant le Covid-19 : en 2019, on cherchait 150 000 pe [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles