Publicité

Vacances d'été 2023 : pourquoi cette semaine d'août est très demandée

La dernière semaine d'août est d'ordinaire interrompue par la rentrée scolaire et, par conséquent, le retour des vacanciers à leur domicile. Mais la donne a changé cette année avec une rentrée fixée au lundi 4 septembre – soit plus tard que l'année dernière –, offrant ainsi aux enfants et à leurs parents une dernière semaine complète de vacances avant la reprise. En conséquence, les réservations de chambres d'hôtels sont au beau fixe pour cette période, relate TF1 le 9 mai.

Prolonger ses vacances est d'autant plus intéressant que de nombreux établissements hôteliers proposent des tarifs très avantageux pour cette période. Un geste très apprécié dans un contexte de poussée inflationniste qui conduit les vacanciers à faire attention à leurs dépenses. Ainsi, un camping du Finistère affiche presque complet pour la semaine du 26 août. "On a déjà rempli à 65% pour cette période-là", se réjouit la gérante dans le reportage du Journal de 13 heures de TF1 ci-dessous. "Vu le prix, les séjours commencent à s'envoler, les gens le voient et ils se précipitent donc sur cette semaine."

Autre raison qui incite les vacanciers à prolonger leur séjour : le prix des transports et notamment ceux de la SNCF. "Les billets sont en général moins chers à cette période-là", note un voyageur interrogé par TF1. Attention toutefois, les Français se sont rués sur les TGV à l'approche des vacances d'été. Conséquence : certains trains affichent déjà complet pour la période estivale. Et pour ceux qui n'auraient (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Avec cette remise de plus de 350 euros chez Cdiscount, ce salon de jardin 4 places vaut le détour
Cette paire de baskets Adidas à -30% est LE bon plan Amazon du moment
Pour le patron d'OpenAI, il est "crucial" que les gouvernements régulent l'intelligence artificielle
Cette caméra de surveillance avec plus de 86.000 avis est en vente flash à -47% chez Amazon
Le Airfryer de Philips est en vente flash très limité chez Amazon (-24%)