Publicité

"On va passer à la phase réparation": la décrue de la Vienne s'amorce en Indre-et-Loire

Le département est toujours en vigilance rouge. La décrue de la Vienne a toutefois commencé ce lundi 1er avril à Chinon, en Indre-et-Loire. La population a été appelée la veille à évacuer en raison de la montée des eaux.

Les flots de la Vienne restent tumultueux, même si une légère décrue s'amorce: sur les arcades du pont routier, l'eau laisse des traces d'humidité en se retirant.

Le pic aurait été atteint dans la matinée. Depuis plusieurs heures, le niveau commence à descendre, mais très lentement: à Chinon, l'eau est à 5m35, contre 5m43 au maximum plus tôt dans la journée.

"Catastrophe naturelle"

"On va passer maintenant à la phase réparation, indemnisation", indique à BFMTV Patrice Latron, préfet d'Indre-et-Loire, qui explique avoir contacté l'ensemble des maires du département afin de "faire la demande de procédure de catastrophe naturelle".

Si certaines rues et routes restent inondées, les habitants de la petite ville, dont la forteresse médiévale surplombe la rivière en crue, se promènent par un grand ciel bleu. Certains viennent en famille, en attendant la messe qui sera célébrée comme d'habitude en ce lundi de Pâques dans l'église Saint-Étienne de Chinon.

Dans l'ensemble du département d'Indre-et-Loire, 562 personnes ont été évacuées depuis samedi à la mi-journée, dont 370 à Chinon, a indiqué la préfecture, précisant qu'aucune autre évacuation n'est pour l'instant prévue.

Le préfet a annoncé "autoriser la réintégration des résidents de l'Ehpad" (Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes), évacués sur la commune de l'Île Bouchard, en bord de Vienne, ainsi que le retour des habitants du quartier de Saint-Jacques, à Chinon.

D'autres vigilances

Cependant, "dans les jours qui viennent, nous resterons vigilants" car "on annonce des pluies dans les départements qui bordent (le nôtre) et ces pluies conditionnent le niveau de la Vienne", a-t-il précisé.

Au total, près de 150 sapeurs-pompiers et gendarmes et 27 sauveteurs aquatiques sont positionnés pour intervenir en cas de difficultés.

Deux autres départements ont été placés en vigilance rouge par Météo-France: l'Yonne et la Côte-d'Or. Dix autres sont en vigilance orange.

Article original publié sur BFMTV.com