Que va faire la Chine sur Mars avec son robot Zhurong ?

·2 min de lecture

Mission délicate mais accomplie: la Chine a posé un petit robot téléguidé à la surface de Mars, une première pour le pays asiatique qui témoigne de ses aspirations spatiales de plus en plus ambitieuses.

Les Chinois avaient lancé en juillet 2020 depuis la Terre leur mission inhabitée «Tianwen-1», du nom de la sonde envoyée dans l'espace. Celle-ci est composée de trois éléments: un orbiteur (qui tourne autour de Mars), un atterrisseur (qui s'est posé samedi sur la planète rouge) et à bord un robot téléguidé, «Zhurong». L’atterrissage de «Tianwen-1» a eu lieu à 07H18 heure de Pékin (23H18 GMT vendredi) dans une zone de la planète rouge nommée «Utopia Planitia», une vaste plaine située dans l'hémisphère nord de Mars, a précisé l'agence spatiale chinoise (CNSA).

En blouse devant des écrans de contrôle, des ingénieurs du programme spatial chinois ont applaudi à l'annonce de la nouvelle. Certains se sont pris de joie dans les bras.

La télévision publique CCTV a diffusé une édition spéciale intitulée «Nihao Huoxing» (Hello Mars) et le président chinois Xi Jinping a adressé ses félicitations. Atterrir sur la planète rouge est loin d'être aisé: dans le passé, de nombreuses missions européennes, soviétiques et américaines se sont soldées par des échecs. En 2011, la Chine a bien essayé d'expédier vers Mars une sonde, lors d'une mission commune avec la Russie. Mais la tentative avait capoté et Pékin s'est depuis résolu à poursuivre l'aventure seul.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

En février, «Tianwen-1» s'était installée en orbite martienne et avait réussi à prendre des clichés. Tôt samedi, la Chine est(...)


Lire la suite sur Paris Match