"On va être la tous les jours" : incident à l'arrivée de Marine Le Pen et des députés RN à l'Assemblée nationale (VIDEO)

Blondet Eliot/ABACA

"Ils ne savaient pas que c'était possible, alors ils l'ont fait". C'est en ces mots que Marine Le Pen a commenté l'arrivée de son groupe de 89 députés à l'Assemblée nationale, ce 22 juin. Au terme des élections législatives du 12 et 19 juin dernier, la finaliste d'extrême droite à la présidentielle a décidé qu'elle ne "reprendrait pas la tête" de son parti, le Rassemblement national, pour se consacrer à la présidence du "grand" groupe RN à l'Assemblée nationale.

Elle qui est arrivée tout sourire devant le Palais Bourbon, ce mercredi matin a été accueillie par une militante très remontée. Cette élue écologiste, conseillère municipale EELV de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), a brandi un drapeau avant d'être interceptée par les gendarmes.

En plateau, sur BFMTV, elle a été identifiée par un chroniqueur de Bruce Toussaint comme Pauline Rapilly-Ferniot. Cette dernière a un vieux différend avec l'extrême droite, puisque en avril dernier, en pleine conférence de presse de Marine Le Pen, elle avait déjà brandit une pancarte de la candidate avec Vladimir Poutine en forme de coeur.

À lire également

Marion Maréchal Le Pen a accouché : découvrez le sexe, le prénom et les premi...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles