Publicité

Véhicules électriques : leurs effets sur les émissions de CO2

Débourser sans compter, peu importe, il fallait sauver la France. Le président Emmanuel Macron avait présenté en septembre 2020 un plan à 100 milliards d’euros, nommé France Relance, pour soutenir l’économie française afin qu’elle retrouve son niveau d’avant Covid d’ici à l’été 2022, tout en préparant les acteurs économiques à l’enjeu de la transition écologique. Un plan d’une centaine de mesures qui, trois ans après, montre des résultats en demi-teinte, selon son bilan final. En effet, le comité d’évaluation de ce plan a rendu ses conclusions dans un rapport commandé par le Parlement, et publié par France Stratégie le mardi 16 janvier.

Une évaluation qui rassure au moins sur un point, le volet automobile et la transition énergétique du secteur. Sur la période 2020-2022, le gouvernement français a alloué une enveloppe de 1,9 milliard d’euros pour renforcer l’aide à l’achat ou à la location d’un véhicule électrique, financer la prime à la conversion, ainsi que le déploiement des bornes de recharge, avec un objectif de 100 000 en France d’ici 2022. Le bonus écologique a ainsi augmenté de 1 000 euros, passant de 6 000 euros à 7 000 euros au 1er juin 2020, et de 2 000 euros pour les véhicules hybrides rechargeables (qui n’étaient initialement pas éligibles), une augmentation ramenée à 1 000 euros au 30 juin 2021. Quant à la prime à la conversion, elle a été élargie à la restitution de véhicules Crit’Air 3 (qui concerne les véhicules essence immatriculés avant le 1er janvier 2006 et (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Permis de conduire à 17 ans : la galère des conducteurs mineurs pour souscrire à une assurance
Peugeot tape l’incruste sur l’ex-territoire de Renault à la Seine Musicale
Auto : Dacia continue de faire un carton en Europe
Renault devient n°2 en Europe, «performance exceptionnelle» de l’Austral et de la Mégane E-Tech
Auto : comment bien choisir la caméra embarquée de son véhicule