Publicité

Pour Usher, le tube « Billie Jean » de Michael Jackson est une chanson « toxique »

Dans le documentaire consacré aux 40 ans de l’album « Thriller » de Michael Jackson, Usher est revenu sur les parole de la chanson « Billie Jean » qu’il qualifie de « toxique ».
Capture d’écran Paramount + / NBC / Paul Drinkwater/NBC via Getty Images Dans le documentaire consacré aux 40 ans de l’album « Thriller » de Michael Jackson, Usher est revenu sur les parole de la chanson « Billie Jean » qu’il qualifie de « toxique ».

MUSIQUE - « Il y a eu un avant et un après Thriller ! » C’est sur cette remarque du journaliste musical Steven Ivory, que s’ouvre le documentaire de Paramount +. Réalisé par le cinéaste Nelson George pour les 40 ans de l’album culte de Michael Jackson, THRILLER 40 revient sur le processus de création du deuxième album solo du roi de la pop. Sorti en 1982 Thriller est l’un des albums le plus vendu de tous les temps.

Afin de mieux comprendre le succès de ce disque mythique, le réalisateur du documentaire a invité de nombreux artistes à témoigner. Mary J. Blige, will.i.am ou encore Maxwell, ont ainsi expliqué comment les neuf titres de l’album ont impacté leur vision de la musique. De Beat It à Wanna Be Starting Something en passant par Human Nature, les invités encensent le Roi de la Pop, qui a tout de même reçu une critique négative de la part d’Usher. Ce dernier a émis des réserves sur le titre Billie Jean.

Billie Jean, une chanson « moralement contestable »

Pour le chanteur, qui assurera le show à la mi-temps du Super Bowl 2024, le texte de ce tube planétaire, sorti en 1982 est malsain. « Tout le monde aime le RnB toxique dit-il avant de commencer son analyse. ’Billie Jean n’est pas ma petite amie, C’est juste une fille qui prétend que je suis l’homme de sa vie. Mais le gosse n’est pas de moi’ » dit-il en récitant les paroles du titre de Michael Jackson.

« Était-ce sa maîtresse ? Est-elle tombée enceinte ? Est-ce vrai ? Est-ce une juste fan délirante qui s’est imaginé avoir une vraie relation avec lui ? Toutes ces questions que nous nous sommes posées, nous ont rendus encore plus fan de la superstar que MJ était en train de devenir. Mais les paroles sont vraiment toxiques » explique l’interprète de Yeah.

Un avis partagé par Mary J. Blige, qui est devenue fan de Michael Jackson en entendant Billie Jean. « Le gosse n’est pas mon fils ! Quand on y pense c’est fou, parce que la phrase est brutale, déclare-t-elle. Mais on aime les Bad Boys donc ça nous a fait l’aimer encore plus » confesse la chanteuse de 52 ans.

Un titre révolutionnaire de Michael Jackson

Pour certains auditeurs, la rythmique, la mélodie et l’esthétique visuelle d’un clip sont des éléments qui ont bien plus d’importance que les paroles d’une chanson. C’est d’ailleurs pourquoi, bien qu’il souligne le caractère « toxique » des paroles, Usher se présente lui aussi comme un immense fan de la chanson.

Comme l’explique le producteur Terry Lewis, « il y a toujours un moment bien précis où on sent que l’on se prend de passion pour un artiste. » Et pour lui, c’est arrivé lorsqu’il a écouté Billie Jean. « Quand Michael (Jackson) chante ce morceau, il y met du funk grâce à sa prononciation singulière et ses soupirs aspirés » indique-t-il. Tous ses tics vocaux, très présents dans Billie Jean, font son identité musicale et expliquent en partie, le succès de la chanson qui cumule 1,4 milliard de vues sur Youtube.

Cette chanson est également rentrée dans l’Histoire car c’est en l’interprétant que Michael Jackson a réalisé le moonwalk pour la première fois. C’était le 25 mars 1983, lors d’une soirée organisée pour les 25 ans du label Motown au Pasadena Civic Auditorium en Californie.

Le documentaire THRILLER 40 est disponible ce samedi 2 décembre sur la plateforme Paramount +.

À voir également sur Le HuffPost :

Des morceaux inédits de Michael Jackson contenus sur un disque dur volé à Bruxelles

Usher en concert à Paris : les prix des places font hurler les fans