Une mère de 47 ans droguait les amis de son fils pour coucher avec eux

Amalia Utz est soupçonnée d'avoir profité de l'état de faiblesse des amis de son fils de 14 ans pour avoir des relations sexuelles avec eux.

Amalia Utz, une Américaine âgée de 47 ans, est accusée d’avoir organisé plusieurs soirées avec de l’alcool et de la drogue dans le but de pouvoir coucher avec les amis de son fils de 14 ans.

Une mère de famille, originaire de Oak Park, à l’ouest de Chicago, aux États-Unis, a été arrêtée après que le police a reçu un témoignage anonyme au sujet d'une femme qui aurait agressé un mineur en septembre dernier. Amalia Utz aurait organisé plusieurs soirées avec des amis de son fils, âgé de 14 ans, dans lesquelles elle les aurait fournis en alcool et en drogue, rapporte CBS. Elle est soupçonnée d’avoir profité de l’état de faiblesse des jeunes pour pouvoir coucher avec eux.

Les policiers du comté de Ventura ont déclaré qu’ils avaient été informés de la situation via le service “Report It”, un outil en ligne permettant aux élèves de signaler anonymement les problèmes aux responsables scolaires. Les rumeurs commençaient à circuler depuis quelques temps dans l’école, située juste en face de l’appartement d’Amalia.

L'appartement d'Amalia Utz, où se sont produits les faits, est situé juste en face de l'école.

Libérée après avoir payé sa caution

Plusieurs voisins ont déclaré avoir vu à de nombreuses reprises des adolescents rentrer et sortir de l’appartement durant plusieurs mois. Un voisin voulant rester anonyme a déclaré : “Les enfants venaient après l’école entre 16 et 18 heures. Il se passait des choses étranges là-dedans.” Des images de vidéosurveillance prises à l'extérieur du lotissement montrent également des groupes de jeunes quittant l'appartement tard dans la nuit.

On peut observer sur les images de vidéosurveillance de nombreux adolescents se rendant à l'appartement de la mère de famille de 47 ans.

Pour le moment, deux victimes, des mineurs, ont été identifiées mais il pourrait y en avoir d’autres. L’enquête est toujours en cours. Les habitants du lotissement où réside la mère de famille de 47 ans ont déclaré qu’ils allaient organiser une réunion d’urgence pour décider si elle devait ou non être expulsée de la résidence.

Amalia Utz a été arrêtée puis libérée après avoir payé sa caution de 20 000 dollars, et sera jugée le 25 octobre.

Ce contenu peut également vous intéresser :