Une délégation de taliban afghans s'est rendue en Ouzbékistan

KABOUL (Reuters) - Une délégation de taliban afghans s'est rendue en Ouzbékistan la semaine dernière pour discuter des questions de transport, d'approvisionnement en électricité et de paix en Afghanistan.

Selon Muhammad Sohail Shaheen, porte-parole du bureau politique des taliban, la délégation a rencontré le ministre ouzbek des Affaires étrangères, Abdul Aziz Kamilov, et son représentant spécial pour Afghanistan, Ismatulla Irgashev.

"Des points de vue ont également été échangés avec des responsables ouzbeks sur le retrait des forces étrangères et sur la manière de parvenir à la paix en Afghanistan", a déclaré le porte-parole, qui s'est exprimé samedi.

Selon un responsable taliban, le mouvement a établi un bureau politique dans la capitale ouzbèke, Tachkent, dans le but d'améliorer les relations et de montrer qu'il n'avait pas l'intention de soutenir les groupes insurgés locaux.

Les représentants des taliban ont par ailleurs rencontré des responsables américains pour discuter du cadre des négociations de paix possibles tandis que le gouvernement soutenu par l'Occident envisage d'offrir un deuxième cessez-le-feu pendant la fête de l'Aïd al Adha à la fin du mois après la trêve de trois jours de l'Aïd el Fitr en juin.

Cependant, des combats acharnés se poursuivirent dans différentes parties de l’Afghanistan. Ils ont fait de nombreuses victimes parmi les soldats et la police et menacent la sécurité des élections législatives prévues en octobre. Les combattants taliban sont notamment opposés aux forces gouvernementales afghanes pour le contrôle de Ghazni, ville du centre du pays.

Ghazni contrôle une autoroute vitale entre la capitale, Kaboul, et le sud de l'Afghanistan. En mai, les insurgés ont failli prendre Farah, dans l'ouest du pays.

Les liaisons ferroviaires et électriques en provenance d'Ouzbékistan sont vitales à la fois pour le commerce transfrontalier et pour le maintien des sources d'énergie de l'Afghanistan, où les pannes de courant sont fréquentes.

(Abdul Qadir Sediqi, Jibran Ahmad à Peshawar; Danielle Rouquié pour le service français)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles