"Un Indien dans la ville" : que devient Ludwig Briand, alias Mimi Siku ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·4 min de lecture
French actor Ludwig Briand on the set of "Un Indien Dans La Ville" ("An Indian in Paris"), by French director and screenwriter Herve Palud. (Photo by Jean Marie Leroy/Sygma/Sygma via Getty Images)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Son seul rôle au cinéma est devenu culte. Interprète du célèbre Mimi Siku dans "Un Indien dans la ville" sorti en 1993, Ludwig Briand se fait depuis très discret. Mais qu'est devenu l'acteur qui donne la réplique à Thierry Lhermitte dans le film diffusé sur TMC, le jeudi 30 décembre 2021 ?

Il se décrit comme "une étoile filante". En 1993, Ludwig Briand connaît le succès avec le film "Un Indien dans la ville". À seulement 13 ans, celui qui donne la réplique à Thierry Lhermitte en incarnant Mimi Siku, un enfant né dans la jungle amazonienne découvrant Paris pour la première fois, est révélé au grand public. Une notoriété éphémère pour le jeune homme aux cheveux longs qui a très vite séduit les Français.

Vidéo. Thierry Lhermitte : qui est Hélène, sa femme depuis plus de 40 ans ?

Pourquoi Ludwig Briand a arrêté le cinéma ? 

Depuis, l’acteur qui a eu droit à 8 millions de spectateurs au cinéma s’est éloigné des plateaux de tournage. S’il joue dans quelques téléfilms, il quitte très vite les feux des projecteurs. Un choix que Ludwig Briand explique quelques années plus tard : "Mes parents et moi tenions à ce que j’aie une scolarité normale. Je connaissais la vie d’intermittent du spectacle car mon beau-père est chanteur, et cela ne m’a jamais tenté ! J'ai été animateur en centre de loisir, j'ai travaillé dans l'immobilier et aussi dans un aéroport".

À l’occasion d’une interview accordée à Télé-Loisirs en août 2020, Ludwig Briand donne de ses nouvelles. Âgé de 40 ans, celui qui vit en région parisienne raconte : "'Un indien dans la ville' c'est ma seule expérience cinéma, après j'ai fait des court-métrages, des séries : 'La Caverne de la Rose d'Or', 'Un et un font six'. (...) Mais j'avais conscience du côté éphémère de cette carrière". Avant d'ajouter sur le succès qu'il a connu : "Je ne me suis jamais vraiment considéré comme une star. Et puis même avec le recul, à peine une étoile filante !" Après avoir obtenu son bac à 18 ans, il enchaîne avec "des études de droit" pour "avoir une sécurité".

Ludwig Briand est fonctionnaire de l'État 

"Je suis fonctionnaire de l'État, plus précisément greffier au ministère de la Justice, donc rien à avoir avec le cinéma !", lance-t-il amusé. Pour autant, il ne cache pas avoir eu une courte carrière devant les caméras : "Mes collègues et les magistrats avec lesquels je travaille, en général, le savent. En effet, quand j’ai fait mes stages et quand j’ai fait mes formations de greffier ça s’est su". Quant au public, s’il explique qu’on ne l’arrête plus "autant qu’à l’époque" dans la rue. Pour autant "quand le film passe à la télé", il reçoit "beaucoup de nouvelles demandes d’amis sur Facebook", mais aussi "beaucoup de textos d’amis qui me disent : ‘Ah, tu passes à la télé’ ou des collègues qui vont justement en profiter pour montrer le film à leurs enfants".

Vidéo. Un Indien dans la ville : l'acteur Ludwig Briand a-t-il vraiment escaladé la Tour Eiffel ?

Ludwig Briand se confie sur sa relation avec Thierry Lhermitte

Sur les "métiers du cinéma", il estime que c’est fini, mais cela reste "une passion". "Je peux avoir sur un coup de tête l’envie de monter une pièce avec des amis, mais cela restera amateur". Un parcours dont il est loin "d’avoir honte" puisqu’il pourrait "certainement" montrer lui aussi son film à ses enfants le jour où il en aura. Enfin, Ludwig Briand est revenu sur la "très bonne relation" qu'il a eue avec Thierry Lhermitte : "Il était très protecteur. Il m'arrive de lui envoyer des textos. Il y a même eu une fête des pères où je lui ai envoyé un message de bonne fête fictive".

À lire aussi :

>> Pauline Pinsolle : que devient la fillette du film Un indien dans la ville ?

>> Un indien dans la ville : "on le disait dans la cour de récré", cette phrase culte que les twittos n'avaient pas oubliée

>> Tour Eiffel : les souvenirs de Ludwig Briand, alias Mimi-Siku dans "Un indien dans la ville"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles