Publicité

Un couple séquestre et frappe sa fille après avoir découvert son homosexualité

Les parents de l'adolescente de 17 ans ont été placés en garde à vue à Nancy.

C'est en découvrant ses messages avec sa petite amie que la famille de la jeune fille a découvert son homosexualité (image d'illustration : Getty images)
C'est en découvrant ses messages avec sa petite amie que la famille de la jeune fille a découvert son homosexualité (image d'illustration : Getty images)

Ce 11 janvier, le cauchemar d'une adolescente de 17 ans a pris fin. Il durait depuis sept mois. En juin dernier, alors qu'elle se trouve en vacances en Turquie chez sa famille, sa grand-mère découvre dans son téléphone des messages envoyés à sa petite amie. Le début d'une spirale infernale, racontée par Actu.fr.

Séquestrée en Turquie puis en Meurthe-et-Moselle

Dès lors, selon la police, l'adolescente est retenue en Turquie pour être "soignée" de son homosexualité. "Privée de téléphone, contrainte de porter le voile", elle suit des cours coraniques et se trouve toujours en présence d'un adulte.

En octobre 2023, elle rentre chez elle à Vandœuvre-lès-Nancy (Meurthe-et-Moselle), où ses parents la séquestrent, l'autorisant à sortir uniquement pour se rendre à la mosquée. "À son retour [en France], elle a été déscolarisée et coupée de ses relations", précise le parquet de Nancy.

Deux sœurs victimes de violences physiques

Le matin du 11 janvier, après un signalement de la CEMMA (Cellule Enfance Meurthe-et-Moselle Accueil), la police intervient au domicile parental. Interpellés et mis en garde à vue, les parents ont reconnu les faits. La police a appris que l’adolescente avait également reçu "des gifles et des coups de bâton". Des violences physiques ont également été commises sur sa petite sœur de 13 ans.

Les deux victimes ont été placées en foyer ; les parents, eux, ont été placés sous contrôle judiciaire jusqu’au 13 juin prochain, date de l’audience devant le tribunal correctionnel.

VIDÉO - Le Danemark interdit de brûler le Coran