Un couple de Français enlevé par des manifestants au Niger

NIAMEY (Reuters) - Un couple de ressortissants français aurait été enlevé à Niamey, capitale du Niger, lors de manifestations spontanées de jeunes gens protestant contre les mesures de sécurité qui entravent la circulation dans le quartier des ambassades dans l'ouest de la ville.

Des affrontements ont éclaté, faisant 37 blessés dont 26 membres des forces de l'ordre et 16 personnes ont été interpellées, a-t-on appris de source officielle.

Depuis les attentats commis le 23 mai et le 1er juin au Niger, la sécurité a été renforcée dans le quartier des ambassades, en particulier autour des missions diplomatiques française et américaine.

"C'est une manifestation anarchique, spontanée, donc non déclarée à la municipalité. Les forces de l'ordre ont été dans l'obligation de riposter à l'aide de grenades lacrymogènes", a dit Hamidou Garba, gouverneur de la région de Niamey. "Ces manifestants ont enlevé un couple de Français", a-t-il ajouté.

Une caserne militaire à Agadez et le site d'uranium de la Somair (Société des mines de l'air) à Arlit dans le nord du pays, ont été les cibles d'attaques suicides le 23 mai, faisant 26 morts, principalement des militaires

Le 1er juin, l'attaque d'une prison à Niamey avait permis à neuf activistes de s'évader.

Abdoulaye Massalatchi, Pierre Sérisier pour le service français

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.